Un nouveau Site Ramsar côtier exceptionnel aux Fidji

Un nouveau Site Ramsar côtier exceptionnel aux Fidji

15 février 2018
Fidji

qoliqoli_cokovata.jpg

Qoliqoli Cokovata

Les Fidji ont inscrit leur deuxième Site Ramsar, Qoliqoli Cokovata, qui comprend plus de 134 000 hectares de zones de pêche sur la côte nord de Vanua Levu, la deuxième plus grande île des Fidji. Les communautés qui vivent sur le littoral voisin et les îles proches conservent collectivement le droit de propriété coutumière sur les zones de pêche.

Le site (Site Ramsar n° 2331) fait partie d’un vaste récif-barrière appelé Grand récif des Fidji (GRF) ou, localement, Cakaulevu. Avec plus de 260 kilomètres de long, le GRF est le troisième système de récif-barrière ininterrompu au monde. Considéré comme l’une des cinq aires de conservation marine prioritaires des Fidji, il abrite une biodiversité marine d’une richesse exceptionnelle avec de nombreuses espèces endémiques et assure la sécurité alimentaire et les moyens d’existence des communautés  locales.

Qoliqoli Cokovata est le « cœur » le plus riche en biodiversité du GRF et, à ce titre, d’importance mondiale. Le site contient un réseau de formes coralliennes très variées, les herbiers marins et les mangroves associés qui offrent des lieux de nourrissage et de nidification à des espèces de tortues marines menacées au plan mondial, comme la tortue imbriquée, la tortue verte (présente en grands  nombres), la tortue cuir et la caouanne. On y trouve aussi huit espèces de poissons menacées ou quasi menacées au plan mondial, comme le mérou géant, le napoléon et le poisson-perroquet à bosse.

Les vastes herbiers marins, les mangroves côtières et les îlots de mangroves sont des habitats et nurseries d’importance critique pour les poissons, mollusques, crustacés et concombres de mer à valeur commerciale qui soutiennent l’économie nationale et font vivre les communautés locales.

Les principales menaces sont les ruissellements de produits chimiques et d’eaux usées provenant d’un établissement voisin, de plantations de canne à sucre et d’une usine. Les propriétaires coutumiers ont créé le Comité de gestion de Qoliqoli Cokovata qui les représente pour les décisions de gestion du site.