Group_2.jpg

Participation record et adoption de décisions importantes à la 63e Réunion du Comité permanent

08 juillet 2024
Group_2.jpg

À la 63e Réunion du Comité permanent de la Convention sur les zones humides (SC63), le haut niveau d’engagement a tout de suite donné le ton, laissant présager de discussions et de décisions fructueuses sur des questions d’importance critique pour les zones humides.

Après une semaine de dialogue au siège de la Convention, à Gland, Suisse, et la présence remarquable de 126 délégués de Parties contractantes, ainsi que de 23 représentants d’organisations observatrices, la 63e Réunion s’est terminée le 7 juin 2024. 

En séance plénière, les délégués ont pris des décisions essentielles, reflet de la volonté du Comité de faire progresser la Convention. Ces résolutions ont profité de la dynamique générée par la 62e Réunion du Comité permanent et continueront de se renforcer jusqu’à la prochaine Session de la Conférence des Parties contractantes (COP15) en juillet 2025.

Décisions à relever

Le Comité a approuvé plusieurs rapports importants, notamment ceux du Comité exécutif, de la Secrétaire générale, du Groupe de travail sur le plan stratégique, du Groupe de travail sur la gestion et du Groupe de travail sur le renforcement institutionnel. Ces rapports donnent un aperçu des activités en cours, des défis et des réussites, et sont le socle des prises de décisions éclairées et de la planification stratégique. Les Parties ont aussi saisi cette occasion pour poursuivre leurs discussions sur le cinquième Plan stratégique.

Le Comité a arrêté les dates de la 64e Réunion du Comité permanent : du 20 au 24 janvier 2025 à Gland, Suisse.

Le thème de la COP15, qui est aussi celui de la Journée mondiale des zones humides 2025 a été choisi : « Protéger les zones humides pour notre avenir commun ». Il met en évidence le lien qui unit la conservation des zones humides et l’avenir de l’humanité – l’importance de ces écosystèmes menacés pour maintenir l’équilibre écologique et protéger la biodiversité.

Dans ses préparatifs de la COP15, le Comité a approuvé le thème et le logo proposés, le processus de préparation et de révision des projets de résolutions et les catégories de prix Ramsar pour la conservation des zones humides. Ces prix récompensent des réalisations dans des catégories telles que les Jeunes champions des zones humides, l’Innovation et la Conservation et l’utilisation rationnelle par les peuples autochtones.

Le Comité a également pris une autre décision importante, celle d’établir une nouvelle Initiative régionale Ramsar (IRR), l’Initiative Danube WILDisland qui vise à améliorer la collaboration régionale et les efforts de conservation dans le bassin fluvial du Danube.

Questions administratives

Le Plan de travail du Secrétariat pour 2025 a été approuvé. Il décrit les mesures et initiatives stratégiques pour l’année à venir et prévoit d’améliorer la communication avec les Parties contractantes, guidée par les orientations de l’Organisation des Nations Unies relatives à un langage inclusif, et de renforcer la collaboration intersessions entre les Parties.

Le Comité a également abordé les questions financières et budgétaires et a accepté les états financiers vérifiés pour 2023, approuvant le report de fonds non dépensés et prenant note de l’état des contributions annuelles et des contributions volontaires des Parties contractantes.

Les propositions et rapports techniques du Groupe d’évaluation scientifique et technique (GEST) ont été examinés, y compris les plans de financement et d’application des Estimations des populations d’oiseaux d’eau et de révision du système de classification des types de zones humides. L’objectif de ces initiatives consiste à améliorer les fondements scientifiques de la désignation des zones humides d’importance internationale.

Le Comité s’est également attardé sur le renforcement de la visibilité de la Convention et ses synergies avec d’autres AME, exprimant sa grande satisfaction pour les efforts considérables déployés à cet égard par la Secrétaire générale de la Convention, Mme Musonda Mumba. 

La Réunion s’est terminée par la constitution de groupes de travail chargés d’étudier des moyens d’améliorer les processus relatifs aux Fiches descriptives Ramsar (FDR) et à l’inscription de sites sur la Liste des zones humides d’importance internationale.

Globalement, les décisions de la 63e Réunion du Comité permanent illustrent l’engagement des Parties envers la Convention et continueront de faire progresser l’objectif commun : veiller à préserver des zones humides saines et durables dans le monde entier.