Niagara River Corridor devient la 40e Zone humide d’importance internationale des États-Unis

Niagara River Corridor devient la 40e Zone humide d’importance internationale des États-Unis

20 décembre 2019

niagara_river_corridor.jpg

Niagara River Corridor

Les États‑Unis d’Amérique ont inscrit le versant américain du Couloir de la rivière Niagara, dont les chutes sont célèbres dans le monde entier, et qui devient ainsi leur 40e Zone humide d’importance internationale.

La zone humide (no 2402 sur la Liste des zones humides d’importance internationale) est une rivière permanente d’eau douce aux eaux courantes, reliée à deux grands lacs d’eau douce. Le site couvre 5 247,7 hectares et l’on y trouve de nombreux habitats côtiers importants pour les poissons et autres espèces sauvages, y compris une zone littorale riveraine sur le cours supérieur de la rivière Niagara qui est un type d’écosystème unique dans les Grands Lacs. Il apporte de l’eau douce à environ un million de personnes et alimente deux centrales hydroélectriques aux États‑Unis et au Canada.

On y trouve des communautés écologiques rares et menacées avec au moins 21 espèces telles que la tortue mouchetée (Emydoidea blandingii) et l’esturgeon lacustre (Acipenser fulvescens). Sept espèces sont inscrites sur la Liste rouge de l’UICN, notamment le pétrel diablotin (Pterodroma hasitata). Le gravelot siffleur (Charadrius melodus) est protégé au niveau fédéral aux États‑Unis tandis que 45 espèces sont protégées dans l’État de New York. Le site est également très important comme lieu d’hivernage pour les oiseaux d’eau. Pendant cette période, 92 espèces d’oiseaux passent l’hiver dans le site, notamment d’importantes congrégations d’au moins 40 espèces d’oiseaux d’eau (y compris des mouettes et des espèces de la sauvagine). Le site a également été inscrit comme Zone importante pour la conservation des oiseaux (ZICO) au plan mondial parce qu’il abrite au moins 338 espèces d’oiseaux.

Cette zone humide fournit aussi des services écosystémiques divers tels que de l’eau douce à environ un million de personnes. Huit millions de touristes visitent les chutes du Niagara, du côté américain, chaque année. C’est un lieu qu’affectionnent des centaines de milliers de navigateurs, randonneurs, pêcheurs à la ligne, ornithologues amateurs et nageurs. La rivière est un laboratoire pour la recherche et l’éducation à l’échelon mondial et sert de modèle de conservation et de restauration réussies au milieu de grandes villes.