Mexique: cinq nouveaux Sites Ramsar

Mexique: cinq nouveaux Sites Ramsar

15 novembre 2010
Mexique

Le gouvernement du Mexique inscrit cinq nouvelles zones humides d’importance internationale, ce qui porte le total des Sites Ramsar mexicains à 119 couvrant une superficie de 8 225 476 hectares – la Convention compte désormais 1904 Sites Ramsar couvrant 186 584 279 hectares.

De brèves descriptions des cinq nouveaux sites ont été préparées par l’équipe des Amériques d’après les fiches descriptives Ramsar soumises au Secrétariat. 

La Mintzita02/02/09; Michoacán; 57 ha; 19°38’N 101°16’O. La Mintzita est un réservoir formé par un ensemble de sources. Le site abrite des espèces protégées au titre de la législation du Mexique qui, dans certains cas, sont menacées comme Zoogoneticus quitzeoensis et Skiffia lermae (deux espèces de poissons). On y trouve plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux comme Anas platyrhynchos diazi et Bubo virginianus (tous deux menacés), Buteo jamaicensis et Regulus calendula (deux espèces en danger). Cette zone humide joue un rôle important pour la rétention des sédiments provenant de la partie haute du bassin versant ainsi que comme filtre des matières nutritives produites par la station de vacances de Cointzio. Les menaces pesant sur ce Site Ramsar – surexploitation des ressources en eau, drainage illicite à des fins domestiques, déboisement des forêts galeries et empiétement par l’homme sont dues à des activités qui devraient être réglementées dès que le Programme d’aménagement de l’aire protégée par l’État sera finalisé. Le site est déjà classé Zone de protection écologique et un plan d’aménagement est en préparation pour réglementer, limiter et sanctionner les activités illicites. Le plan devrait être terminé vers la fin de 2010. Site Ramsar n°1919. Dernière FDR : 2010.

Lago de San Juan de los Ahorcados. 02/02/09; Zacatecas; 24°01’N 102°18’O; 1099 ha. Il s’agit d’une petite masse d’eau peu profonde où la rétention est naturelle et les courants de surface rares. La biodiversité est très riche et le taux d’endémisme très élevé. On y trouve des espèces protégées telles que Ferocactus pilosus, Hamatacantus uncinatus, Echinocactus platyacanhtus, Peniocereus greggi, Ariocarpus fissuratus, Lephophora williamsi et Coryphanta poselgeriana. Aquila chrysaetos ainsi que d’autres espèces d’oiseaux de proie nichent dans les zones de plus haute altitude du site et sont protégés tout comme d’autres espèces menacées telles que Crotalus molosus, C. atrox et C. scutulatus. Ce Site Ramsar se trouve dans le désert de Chihuahua, le plus grand désert d’Amérique du Nord. Il sert de refuge aux oiseaux migrateurs et les principales activités sont l’agriculture et l’élevage. L’exploitation abusive de l’eau pour l’irrigation est considérée comme la principale menace. Il est proposé de déclarer cette zone Aire naturelle protégée afin de réglementer les impacts négatifs des activités. Site Ramsar n°1920. Dernière FDR: 2010.

Manglares y humedales del Norte de Isla Cozumel. 02/02/09; Quintana Roo; 32 786 ha; 20°35'N 86°48'O. Ce Site Ramsar se trouve dans le secteur nord de l’île de Cozumel. C’est l’habitat naturel de nombreuses espèces endémiques mais aussi menacées ou en danger comme Caretta caretta, Ctenosaura similis, Chelonia mydas, Eretmochelys imbricata, entre autres. Pour le flamant rose Phoenicopterus ruber et le pigeon à couronne blanche Columba leucocephala, le site est un habitat saisonnier. On y trouve des espèces de la mangrove spécialement protégées comme Rhizophora mangle, Avicennia germinans, Laguncularia racemosa et Conocarpus erecta qui forment une barrière naturelle protégeant le littoral et l’île contre différents phénomènes climatiques et réduisant ainsi les dommages causés à l’île. Les principales utilisations sont liées au tourisme et au commerce. Parmi les principaux facteurs affectant négativement le site, il y a le tourisme, la perte de diversité biologique, la surpêche, la pollution de l’eau, l’extraction de matériaux pour la construction. Un projet fédéral vise à protéger une large portion de la partie nord de l’île en la classant Aire de protection de la faune et de la flore de l’île de Cozumel (APFFC). Dès que ce sera chose faite, un Programme de conservation et de gestion sera mis en place pour réglementer les activités qui affectent négativement ce site. Site Ramsar n°1921. Dernière FDR: 2010.

La Alberca de los Espinos. 02/02/09; Michoacán; 33 ha; 19°54´N 101°46´O. Le site se caractérise par la présence d’un cône de cendres ayant une masse d’eau en son centre. Il s’agit d’une attraction touristique importante au niveau local et international. À l’intérieur du cratère, une forêt décidue tropicale et une forêt galerie longent le lac. On y trouve plusieurs espèces protégées par la législation mexicaine, notamment : Cedrela dugesii, Albizia plurijuga et Erythrina coralloides. Les espèces de la flore les plus communes sont Salix bonplandiana, Fraxinus uhdei et Lasiacis sp. On considère que la structure volcanique qui fait office de bassin versant pour le lac, la permanence de forêts saines dans le cratère, contribuant à la rétention des sédiments arrachés par l’érosion sont les principales valeurs hydrologiques du site. En 2003, le site est devenu Aire naturelle protégée et il est aujourd’hui classé Zone de protection écologique. Site Ramsar n°1922. Dernière FDR: 2010.

Laguna de Hanson, Parque Nacional Constitución de 1857. 02/02/10; Baja California; 510 ha; 32°02’N 115°54’O. Ce Site Ramsar comprend une lagune d’eau douce et une plaine d’inondation situées dans le Parc national de la Constitution de 1857. La lagune Hanson serait la seule masse d’eau naturelle semi-permanente des régions boisées de l’État de Baja California, ce qui explique que le site entretienne d’importantes populations d’oiseaux et joue un rôle significatif dans la régulation du climat de la péninsule de Baja California. Fournissant des zones d’abri, de repos et de reproduction pour 29 espèces d’oiseaux au moins, notamment des oiseaux migrateurs tels que le canard chipeau Anas strepera et le fuligule à tête rouge Aythya americana. Le Site Ramsar est aussi déclaré Zone importante pour la conservation des oiseaux (ZICO). La principale menace provient des activités d’élevage extensives par les communautés des environs du Parc national qui utilisent le site comme source d’eau et de fourrage pendant l’été. Les activités de conservation et d’utilisation rationnelle prévues pour protéger ce Site Ramsar sont en train d’être révisées dans un plan d’aménagement du Parc national. Site Ramsar n°1923. Dernière FDR: 2010.

Laguna de Hanson



Laguna de Hanson