L’Ouzbékistan inscrit sa troisième zone humide d’importance internationale

L’Ouzbékistan inscrit sa troisième zone humide d’importance internationale

16 septembre 2020
Ouzbékistan

L’Ouzbékistan vient d’inscrire Tudakul and Kuymazar Water Reservoirs, sa troisième zone humide d’importance internationale (Site Ramsar n° 2433). Situés dans la région de Navoi, dans le désert du Kyzylkoum, au sud-est du pays, ces deux réservoirs stockent l’eau dans la région biogéographique aride des « déserts et terres arbustives xériques » d’Asie centrale.

Le réservoir de Kuymazar est la principale source d’eau potable de Boukhara, la cinquième ville d’Ouzbékistan, et de la ville voisine, Kogan. La salinité de l’eau est inférieure à celle du réservoir voisin de Tudakul qui sert à l’aquaculture et à l’agriculture.

Cette grande zone humide, qui a une superficie totale de près de 32 000 hectares, est une étape importante pour les oiseaux migrateurs qui empruntent la voie de migration d’Asie centrale. Elle accueille plus de 40 000 oiseaux en moyenne, chaque année, selon les cinq dernières années où des recensements ont été réalisés. Environ 229 espèces d’oiseaux ont été enregistrées, notamment l’érismature à tête blanche (Oxyura leucocephala) en danger dont plus de 1% de la population biogéographique hiverne dans le site.

Parmi les espèces menacées, autres que des espèces d’oiseaux, on trouve la gazelle à goitre (Gazella subgutturosa) vulnérable et l’esturgeon de Kaufmann (Pseudoscaphirhynchus kaufmanni) en danger critique.