Le Niger inscrit deux zones humides d’importance internationale

Le Niger inscrit deux zones humides d’importance internationale

6 mai 2021

lac_de_guidimouni.png

Lac de Guidimouni

Le Niger vient d’inscrire deux nouveaux « Sites Ramsar » portant le nombre de sites de ce pays à 14.

Le lac de Guidimouni (Site no 2450 sur la Liste des zones humides d’importance internationale) se trouve dans la commune rurale de Damagaram-Takaya, dans la région de Zinder, où la pluviosité annuelle est faible et non fiable. C’est un lac permanent parce qu’il est situé dans une dépression importante continuellement remplie par des sources souterraines ainsi que par l'eau de surface.

Le lac est entouré d’arbres et de buissons, dominés par le palmier dattier Phoenix dactilifera et des arbres tels que Acacia nilotica, Faidherbia albida et Balanites aegyptiaca. La masse d’eau, cependant, est envahie par la plante herbacée Typha domingensis.

La faune du lac comprend surtout des oiseaux d’eau migrateurs et sédentaires tels que la cigogne blanche Ciconia ciconia, le héron cendré Ardea cinerea, le héron garde-bœufs Bubulcus ibis et l’aigrette garzette Egretta garzetta. On y trouve aussi des reptiles tels que le crocodile du Nil Crocodylus niloticus et le varan des steppes d’Afrique orientale Varanus albigularis ainsi que le singe patas Erythrocebus patas Quasi menacé.

La surexploitation des ressources par les communautés locales et la variabilité des précipitations et de la température à travers la région du Sahel sont les principales menaces pour la qualité et la biodiversité des eaux du lac.

lac_de_madarounfa.png

Lac de Madarounfa

Le lac de Madarounfa (Site n2451) est la plus grande zone humide de la région de Maradi. Sa superficie fluctue selon les saisons et peut atteindre 800 hectares en période de crue.

La vie végétale du lac est dominée par des arbres tels que le baobab Adansonia digitata, Prosopis africana et Lannea microcarpa. Parmi les espèces animales remarquables, il y a des oiseaux tels que le jacana à poitrine dorée Actophilornis africanus, l’ibis sacré Threskiornis aethiopicus et le rollier d’Europe Coracias garrulus garrulus. Le varan du Nil Varanus niloticus et des poissons tels que Tilapia busumana Vulnérable sont aussi présents.

Le lac de Madarounfa est un site touristique et religieux très important ; la zone humide comprend « les tombes des 99 saints » qui attirent les pèlerins musulmans du Niger, du nord du Nigéria, du Sénégal et du Mali. Le lac est cogéré par le Département de l’environnement, la Division de Madarounfa et les communautés locales.