Le moment est décisif pour nos zones humides et notre avenir

Le moment est décisif pour nos zones humides et notre avenir

15 octobre 2018

_img2372m02.jpg

Ras Al Khor Ramsar Site

par Martha Rojas Urrego, Secrétaire générale de la Convention de Ramsar 

Située sur les berges sud-ouest d’une des mers les plus généreuses du monde, Dubaï incarne bien l’esprit de la 13e Session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention de Ramsar sur les zones humides (COP13) : Avec son profil spectaculaire, son architecture visionnaire, sa vie urbaine trépidante, son économie en pleine expansion, son climat aride et son histoire très riche – sans oublier un engagement bien réel à protéger ses zones humides urbaines d’importance critique – Dubaï est le décor clairement idéal pour cette réunion opportune et indispensable des nations et des parties prenantes concernées, unies dans un but commun :  protéger et restaurer les zones humides de notre planète et garantir leur utilisation rationnelle et durable.

La Convention de Ramsar est le seul traité international qui s’intéresse aux zones humides. C’est aussi le seul traité international axé sur un seul écosystème. Aujourd’hui, la Liste des zones humides d’importance internationale de la Convention de Ramsar compte plus de 2300 sites (les Sites Ramsar) dans 170 pays, qui couvrent, ensemble, plus de 225 millions d’hectares. Les Émirats arabes unis ont sept Sites Ramsar.

Liées intrinsèquement à nos vies, à nos moyens de subsistance et à notre avenir, les zones humides sont d’importance cruciale pour notre existence même. Et pourtant, peu nombreux sont ceux qui comprennent cette connexion, la valeur des zones humides, ou même ce qu’elles sont.

Tout simplement, le terme « zones humides » recouvre de nombreux types de milieux aquatiques. Plus précisément, les zones humides sont des étendues saturées d’eau ou inondées, que ce soit saisonnièrement ou en permanence. À l’intérieur, ce sont des aquifères, des lacs, des rivières, des cours d’eau, des marais, des tourbières, des mares, des plaines d’inondation et des marécages. En bordure de mer, ce sont des littoraux, des mangroves, des marais salés, des estuaires, des lagunes, des herbiers marins et des récifs coralliens.

Le thème de cette session d’octobre, qui revient tous les trois ans, est le suivant : « Les zones humides pour un avenir urbain durable ». Pour la première fois, la Conférence des Parties contractantes se réunit dans un pays arabe.

Un des résultats importants de cette session consistera à obtenir que les 170 pays qui sont Parties contractantes à la Convention de Ramsar prennent, par consensus, des décisions et des mesures clés pour protéger les zones humides, les restaurer et les utiliser de manière durable. La nouvelle publication emblématique de la Convention de Ramsar, « Perspectives mondiales des zones humides – L’état mondial des zones humides et de leurs services à l’humanité » est une ressource importante mais aussi une feuille de route vers l’avenir.

Pour la plupart d’entre nous, il est relativement facile d’être captivés par la beauté des zones humides. Voyez les flamants élégants qui font maintenant partie du paysage de Dubaï et s’alimentent dans les zones humides de la région; ou les plus de 67 espèces d’oiseaux d’eau décrites dans le Sanctuaire de faune sauvage de Ras Al Khor – le premier Site Ramsar des Émirats arabes unis – à l’entrée de la crique de Dubaï. Et les étonnantes spatules au bec plat, et le bec fin et fonctionnel de l’ibis falcinelle au plumage chatoyant. Nous sommes émerveillés par les récifs coralliens uniques du golfe d’Arabie, fascinés par les dugongs indolents, si attachants, qui broutent les herbes sous‑marines du littoral.

Ce ne sont que quelques exemples de la beauté naturelle généreuse des zones humides. Mais en milieu urbain, les zones humides ont une importance encore plus grande car elles sont étroitement mêlées au tissu de la vie quotidienne, aux décisions d’affaires, aux activités industrielles, à l’infrastructure, à l’architecture et à la politique gouvernementale. 

Dans les régions peuplées, les zones humides protègent la vie humaine en offrant une infrastructure naturelle qui sert de tampon contre les inondations qui, avec les phénomènes météorologiques extrêmes, sont de plus en plus fréquentes. Cette infrastructure de protection prend la forme de marais salés, de vasières, de mangroves et autres habitats des zones humides – qui absorbent l’eau excédentaire en cas de fortes pluies et d’inondations. En saison sèche, les zones humides n’ont pas leur pareil pour réduire la température dans les villes. Ce sont des filtres naturels qui éliminent les sédiments et les polluants au fur et à mesure du passage de l’eau, et fournissent de l’eau propre pour boire, faire la cuisine et se laver. Leurs pêcheries renforcent la sécurité urbaine; et avec une bonne planification, les zones humides peuvent résoudre les problèmes de drainage, en orientant le flux de l’eau de manière à empêcher ou réduire la pollution en aval, là où réside la population. Les zones humides offrent des espaces de loisir et d’exercice, pour le bien‑être des communautés locales. Elles contribuent à l’identité régionale et ont une importance culturelle et spirituelle. La riche biodiversité des zones humides ainsi que leur beauté attirent un écotourisme responsable. Et surtout, les zones humides aident à créer des emplois, assurant la prospérité des économies locales.

Tout simplement, les zones humides nous soutiennent.

Et cependant, elles disparaissent à un rythme alarmant – trois fois plus vite que les forêts – dans l’indifférence d’une grande partie du monde.

Le moment est décisif. Les plans et les actions qui seront mis en route à la COP13 pour faire cesser et inverser la perte des zones humides de la planète auront des incidences sur les générations futures et la viabilité de notre planète.

Il est temps d’agir, vite et bien, pour adopter des politiques et des pratiques pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides. Les interventions en faveur des zones humides doivent être amplifiées; il faut sensibiliser aux services qu’elles fournissent; intégrer la conservation, l’utilisation rationnelle et la restauration des zones humides dans les politiques à l’échelle de tous les secteurs de la société; créer des mesures d’incitation économique pour que la conservation des zones humides ait un sens au plan économique, tant à court terme qu’à long terme; éliminer les incitations perverses qui menacent les zones humides; améliorer nos techniques d’inventaire et de mesure de l’étendue des zones humides; et inscrire les zones humides dans tous les plans afin d’atteindre chacun des 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

Les zones humides sont l’écosystème le plus précieux du monde. Elles sont utiles à l’humanité à de très nombreux égards. Elles l’ont toujours été -- et de tant de façons merveilleusement subtiles et singulières. C’est maintenant le moment décisif. Nous devons protéger nos zones humides qui, à leur tour, continueront de nous donner la vie.