La Thaïlande inscrit Lower Songkhram River

La Thaïlande inscrit Lower Songkhram River

23 avril 2020
Thaïlande

lower_songkhram_river.jpg

Lower Songkhram River

La Thaïlande vient d’inscrire sa 15e zone humide d’importance internationale, Lower Songkhram River, ce qui porte la superficie totale de ses « Sites Ramsar » à plus de 400 000 hectares. La zone humide (n° 2420 sur la Liste des zones humides d’importance internationale) s’étend s’étend sur 96 kilomètres d’un affluent du Mékong et compte de nombreux types d’écosystèmes : fluviaux, de plaine d’inondation et marécageux.

De fortes précipitations et un reflux occasionnel du Mékong en juillet et en août entraînent des crues importantes et forment un immense lac peu profond couvrant environ 96 000 hectares.

La grande pêcherie de la zone humide assure des emplois saisonniers, un revenu et la subsistance de plusieurs milliers de ménages ; le site est important pour les espèces sauvages car aucun barrage n’entrave l’accès des poissons et autres espèces aquatiques qui profitent également du phénomène annuel de crues. La diversité biologique est illustrée par les 192 espèces de poissons recensées dans le site. Les espèces menacées comprennent le fuligule de Baer (Aythya baeri) En danger critique, le pangasius (Pangasianodon hypophthalmus) En danger et le cobra royal (Ophiophagus hannah) Vulnérable.

Parmi les menaces principales, il y a les changements dans l’habitat dus à la modification du régime des précipitations et les espèces exotiques envahissantes. Cinq départements nationaux et provinciaux gèrent le site.