La République de Corée inscrit l’estuaire du Dongcheon, son 22e Site Ramsar

La République de Corée inscrit l’estuaire du Dongcheon, son 22e Site Ramsar

12 juin 2016
République de Corée

La République de Corée vient d’inscrire l’estuaire du Dongcheon sur la Liste des zones humides d’importance international (Site Ramsar no 2269). Situé au sud-est de la ville de Suncheon, l’estuaire comprend des habitats de halte et d’hivernage vitaux pour 238 espèces d’oiseaux dont au moins 13 sont menacées au plan mondial, notamment  le bécasseau spatule (Eurynorhynchus pygmeus) en danger critique, la petite spatule (Platalea minor) et le courlis de Sibérie (Numenius madagascariensis) en danger.

Le site est une zone de transition entre le milieu marin et le milieu fluvial qui abrite 848 espèces de plantes et d’animaux sauvages et présente une riche biodiversité aquatique en raison de la salinité variable et des matières nutritives et détritus organiques contenus dans ses sédiments.

Les roselières et les rizières qui longent le fleuve  Dongcheon sont des habitats pour de nombreuses espèces de mammifères sauvages, insectes aquatiques et amphibiens. Les rizières sont vitales pour les oiseaux d’eau migrateurs tels que la grue moine (Grus monacha) et offrent un des plus vastes sites d’hivernage pour la grue à cou blanc (Grus vipio).

Le nombre annuel de visiteurs dans l’estuaire du Dongcheon ainsi que dans le Site Ramsar limitrophe de la baie de Suncheon est passé de 1,2 million en 2005 à 1,9 million en 2015, soit quatre fois la population de la ville de Suncheon.

Environ 54% de l’estuaire du Dongcheon est privé et le reste appartient au Gouvernement de la Corée. La pêche non commerciale est autorisée dans le site et la seule activité commerciale est la production de riz paddy.