La République de Corée inscrit deux nouveaux sites

La République de Corée inscrit deux nouveaux sites

21 décembre 2007

La République de Corée, qui sera l'hôte de la 10e Session de la Conférence des Parties contractantes en 2008, a inscrit deux nouveaux sites sur la Liste des zones humides d'importance internationale le 20 décembre 2007.

La zone humide de Du-ung (6 hectares, 36°49'N-126°11'E) dans la province de Chungcheongnam-do est, pour la région, une zone humide unique du point de vue topographique : c'est une lagune d'eau douce alimentée par des eaux souterraines et séparée de la mer Jaune par un système dunaire sableux. On y trouve un grand nombre d'espèces rares et en danger au niveau national dans les grenouilles rana Plancyi chosenica et Kaloula borealis et le lézard Eremias argus. En tout, on y a répertorié 311 espèces de plantes, huit mammifères, 39 espèces d'oiseaux, 14 amphibiens et 110 espèces d'insectes avec 49 espèces d'invertébrés. Au titre de la loi sur la conservation des zones humides, le tourisme et les loisirs sont officiellement interdits dans ce site mais des fonctionnaires indiquent qu'il est prévu de construire un centre d'accueil des visiteurs et que des séances de formation de guides écologiques ainsi que des excursions d'étude sont prévues.

Moojechineup (4 hectares, 35°27'N-129°08'E), Aire de conservation des zones humides est, du haut de ses 10 000 ans, la plus ancienne lande de Corée. Ses couches de tourbe sont bien développées et l'eau de surface légèrement acide. On a répertorié différentes espèces rares de la flore et de la faune, en particulier des espèces en danger au niveau local et national, ainsi qu'une grande diversité d'insectes avec quelque 197 espèces. Le nom du site lui vient d'une prière rituelle invoquant la pluie dans la région d'Ulsan. La République de Corée possède désormais sept sites Ramsar qui couvrent ensemble une superficie de 4560 hectares.