La Pologne ajoute trois nouveaux sites sur la Liste de Ramsar

La Pologne ajoute trois nouveaux sites sur la Liste de Ramsar

10 janvier 2018

peatland_of_the_izera_river_valley_irena_litwicka.jpg

Peatland of the Izera River Valley

La Pologne a inscrit trois zones humides diverses sur la Liste des zones humides d’importance internationale.

Peatland of the Izera River Valley (Tourbières de la vallée de l’Izera; Site Ramsar n° 2319) comprend des tourbières et des fondrières de transition sur les plaines d’inondation de la rivière Izera, dans les monts de l’Izera centraux, sur la frontière sud-ouest de la Pologne avec la République tchèque. C’est le plus grand complexe de tourbières de montagne de Pologne, sans équivalent ailleurs dans le pays. Le site jouxte de vastes complexes de tourbières et fondrières se trouvant du côté tchèque de la rivière (dont le nom tchèque est Jizera), inscrits sous le nom de Jizera Headwaters (Site Ramsar n° 2074).

Les fondrières présentent une végétation de toundra subalpine, et les tourbières abritent des communautés extrêmement rares  dans les zones montagneuses de la région biogéographique continentale. Parmi les espèces d’importance européenne il y a la chouette de Tengmalm Aegolius funereus, le grand-duc d’Europe Bubo bubo et le tétras lyre Lyrurus tetrix.

À l’ouest du pays, Przemków Fish Ponds (Étangs piscicoles de Przemków; Site Ramsar n° 2320) comprend deux complexes d’étangs piscicoles comptant, au total, 35 bassins, ainsi que les prairies humides, les roselières et les forêts riveraines adjacentes. Il s’enorgueillit de posséder une avifaune abondante et il est important pour le repos et le nourrissage d’oiseaux migrateurs tels que l’oie des moissons Anser fabalis, ainsi que pour le nourrissage d’oiseaux d’eau tels que le martin-pêcheur d’Europe Alcedo atthis, le râle des genêts Crex crex et la pie-grièche écorcheur Lanius collurio. On y trouve plusieurs espèces d’amphibiens, de reptiles et de mammifères menacés.

Le site est important pour la maîtrise des crues et la formation des sols, et il offre des possibilités de loisirs, de recherche scientifique et d’activités pédagogiques. C’est un modèle pour la coopération locale, avec le Complexe du Parc paysager de Basse-Silésie, l’Association des pêcheurs polonais, l’Association des Roms polonais et autres organisations qui collaborent pour protéger la pêche traditionnelle, promouvoir leurs produits et sensibiliser les pêcheurs à l’importance des oiseaux pour la santé de l’écosystème.

Sur le littoral de la Baltique, Vistula River Mouth (Embouchure de la Vistule; Site Ramsar n° 2321) se compose de deux secteurs séparés de l’estuaire de la Vistule, le plus vaste estuaire de Pologne. Le secteur ouest est constitué par la Réserve naturelle de Ptasi Raj (Paradis des oiseaux) située à l’embouchure de la branche occidentale de la Vistule (portant le nom de Wisła Śmiała ou ‘Vistule intrépide’). Le secteur oriental, qui comprend la Réserve naturelle Mewia Łacha, couvre la principale embouchure (appelée Wisła Przekop ou ‘canal de la Vistule’) et une zone maritime.

Le site est une des régions les plus importantes du pays pour les oiseaux d’eau côtiers, migrateurs et hivernants et c’est aussi un lieu de repos important pour les phoques gris et les phoques communs. Parmi les aménagements pour les visiteurs il y a un sentier pédagogique avec deux tours d’observation dans la Réserve naturelle Ptasi Raj et un sentier dans la Réserve naturelle Mewia Łacha.