La Convention de Ramsar entre en vigueur pour la République démocratique populaire de Corée

La Convention de Ramsar entre en vigueur pour la République démocratique populaire de Corée

16 mai 2018
République populaire démocratique de Corée

rason_1.jpg

Rason Migratory Bird Reserve

En janvier, la République démocratique populaire de Corée a déposé son instrument d’adhésion à la Convention de Ramsar sur les zones humides amendée en 1982 et 1987, auprès de l'Office des normes internationales et des affaires juridiques de l’UNESCO, le dépositaire de la Convention.  À compter du 16 mai 2018, la Convention est en vigueur pour la 170e Partie contractante à la Convention de Ramsar.

Lorsqu’elle adhère à la Convention, chaque nouvelle Partie contractante doit inscrire au moins une zone humide de son territoire sur la Liste des zones humides d’importance internationale (la Liste de Ramsar). La République démocratique populaire de Corée a inscrit la Réserve d’oiseaux migrateurs de Mundok et la Réserve d’oiseaux migrateurs de Rason comme deux premiers Sites Ramsar.

La Réserve d’oiseaux migrateurs de Mundok est une aire protégée au niveau national, située à l’embouchure du fleuve Chongchon, sur le littoral occidental du pays.

La Réserve d’oiseaux migrateurs de Rason est située dans la zone économique spéciale de Rason, dans l’extrême nord-est du pays. Le site se compose de trois lacs : Manpho, Sobonpho et Tongbonpho, séparés par des roselières et des marais.