Journée internationale de la femme - Déclaration de Martha Rojas Urrego

Journée internationale de la femme - Déclaration de Martha Rojas Urrego

7 mars 2019

kolkata_west_bengal_india.jpg

Women play a crucial role in the provision, management and safeguarding of wetland resources, especially water, as well as maintaining the culture and traditions yet, they are often excluded or disadvantaged in relation to decision-making process that shape their societies and their own lives.

Aujourd'hui, à l'occasion de la Journée internationale de la femme, j'aimerais exprimer mon appui à la campagne #BalanceforBetter en faveur d’une action collective pour forger un monde plus durable et plus inclusif, un monde fondé sur l’égalité entre les sexes.

Depuis des siècles, les femmes entretiennent des relations symbiotiques avec les zones humides, recourant à elles pour avoir l’eau, la nourriture, les médicaments et les revenus nécessaires à leurs familles. Les femmes jouent un rôle crucial dans la fourniture, la gestion et la sauvegarde des ressources des zones humides, en particulier de l'eau, ainsi que dans le maintien de la culture, des traditions et des connaissances traditionnelles qui entourent les zones humides.  

Cependant, les femmes sont souvent désavantagées, quand elles ne sont pas exclues des processus décisionnels qui participent de l’évolution de leur société et de leur propre vie, comme l'indique le rapport du Forum économique mondial 2018 Global Gender Gap Report (rapport mondial 2018 sur l’écart entre les genres). Lorsque les femmes sont empêchées d'atteindre totalement leur potentiel en raison de l’absence d'inclusion et d'ouverture, ce potentiel est perdu pour l’ensemble de la société.

Il en ressort qu’un aspect essentiel à l'instauration d'un monde respectant davantage l’égalité entre les sexes consiste à contribuer activement à l’autonomisation des femmes et à faciliter leur pleine participation à la gouvernance des zones humides, à éliminer les obstacles qui limitent leur accès équitable aux chances, et à recueillir des données sur l'impact spécifique sur les femmes des politiques et des décisions.

En ma qualité de championne de l’égalité des sexes -  Gender Champion et de Secrétaire générale de la Convention de Ramsar, je m'engage à promouvoir un monde respectueux de l’égalité entre les sexes, un monde dans lequel les femmes et les hommes jouissent des mêmes chances, droits et obligations dans tous les domaines de la vie. En exploitant pleinement le potentiel des hommes et des femmes, on peut construire un monde plus équilibré, plus résilient, plus durable et plus innovant.

En octobre 2018, 170 Parties contractantes à la Convention de Ramsar ont adopté la Résolution « Égalité entre les sexes dans le contexte des zones humides » , la première résolution de ce type à reconnaître l'importance de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes dans la mise en œuvre de la Convention.

Les Parties contractantes se sont engagées à intégrer une perspective sexospécifique dans les travaux de la Convention, reconnaissant que les femmes jouent un rôle vital en tant qu'agents du développement et sachant que l'égalité des sexes et l'autonomisation de toutes les femmes et de toutes les filles sont essentiels pour progresser vers la réalisation de tous les Objectifs de développement durable et de leurs cibles.

En tant que Convention de Ramsar, nous renforçons les compétences et les capacités des Parties contractantes à assurer une participation des femmes et des hommes sur un pied d’égalité aux réunions de la Convention de Ramsar en leur offrant une formation sur les techniques de négociation, la rédaction de documents juridiques et la communication stratégique. Par ailleurs, des données sur les disparités et les écarts entre les sexes seront recueillies par l’intermédiaire des rapports nationaux afin de mieux comprendre l'impact des politiques et des décisions sur les femmes, et d'éclairer davantage les actions requises pour assurer une participation égalitaire des femmes à tous les aspects de la gestion des zones humides.

Soixante-dix pour cent des zones humides du monde ont disparu depuis les années 1700 et la dégradation se poursuit à un rythme alarmant partout dans le monde. Une approche sexospécifique de la conservation et de l'utilisation durable des zones humides est essentielle pour inverser cette tendance alarmante à la dégradation qui frappe les zones humides. Nous devons faire davantage pression pour obtenir des progrès et accélérer les actions qui reconnaissent le rôle crucial des femmes dans la conservation et l'utilisation rationnelle des zones humides.