Inlay Lake devient le cinquième Site Ramsar du Myanmar

Inlay Lake devient le cinquième Site Ramsar du Myanmar

7 septembre 2018
Myanmar

inlay_lake_ramsar_site.jpg

Inlay Lake Ramsar Site

Le Myanmar vient d’inscrire sa cinquième zone humide d’importance internationale. Le Site Ramsar du lac Inlay (Site Ramsar n° 2356), situé sur le plateau Shan, dans l’est du Myanmar, le site est le deuxième plus grand lac intérieur du pays. Sa géologie unique a créé les conditions idéales pour une multitude de plantes et d’animaux appartenant souvent à des espèces endémiques du site.

L’herbe à éléphant, qui porte localement le nom de kaing, joue un rôle important pour le maintien de la structure des îles flottantes dédiées à l’agriculture. Cyprinus intha, un cyprinidé endémique du lac, localement appelé nga-phein, est important comme symbole culturel mais aussi pour la consommation des ménages et le commerce. On trouve dans le lac d’autres espèces de poissons telles que Sawbwa resplendens, Danio erythromicron et Microrasbora rubescens qui sont en danger au plan mondial mais exploités pour le commerce des aquariums.

Les populations locales ont adopté un mode de vie qui leur est propre et leurs moyens d’existence reflètent leur environnement biophysique : la plupart appliquent des méthodes traditionnelles de pêche et de culture hydroponique dans les jardins flottants.

Le lac Inlay a été classé Sanctuaire de vie sauvage en 1985 pour protéger et conserver la riche biodiversité des écosystèmes de zones humides. Étape d’importance critique pour les oiseaux migrateurs de la voie de migration Asie de l’Est-Australasie, le site est classé Zone importante pour la conservation des oiseaux et la biodiversité depuis 2004. C’est un parc du patrimoine de l’ASEAN depuis 2003 et la première Réserve de biosphère de l’UNESCO du Myanmar depuis 2015.