El Salvador inscrit son deuxième site Ramsar

El Salvador inscrit son deuxième site Ramsar

2 novembre 2005
El Salvador

El Salvador inscrit son deuxième site Ramsar

Le 31 octobre 2005, El Salvador a inscrit le Complejo Bahía de Jiquilisco (63 500 ha, 13° 13’ N ; 88° 32’ O). Le Complexe de la baie de Jiquilisco est la plus grande étendue de forêts d'eau saumâtre et d'eau salée d'El Salvador et comprend de nombreux estuaires et canaux, des dunes de sable et des plages, différentes îles de différentes tailles, un complexe lagunaire d'eau douce et des forêts saisonnièrement inondées, reliées aux mangroves dont on compte six types différents. Le site est l'habitat de la grande majorité des oiseaux d'eau côtiers du pays et sert de lieu de nidification pour des espèces telles que le bec-en-ciseaux noir (Rynchops niger), la petite sterne (Sterna antillarum), le pluvier de Wilson (Charadrius wilsonia) et l’huîtrier d’Amérique (Haematopus palliatus). Les plages environnantes sont également des lieux de nidification pour la tortue verte (Chelonia agassizi), la tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata), la tortue olivâtre (Lepidochelys olivaceae) et la tortue cuir (Dermochelys coriaceae), toutes espèces menacées par la surexploitation de leurs œufs. Le site remplit une fonction capitale en matière de prévention des catastrophes naturelles car il stabilise les sols et protège contre l'érosion. Les activités économiques les plus importantes sont la pêche, la récolte de crustacés, l'aquaculture, l'exploitation du sel, l'élevage de bovins et les plantations de cocotiers. Il y a aussi du tourisme dans la région.