Sao Tomé-et-Principe et la Convention de Ramsar

Sao Tomé-et-Principe et la Convention de Ramsar

21 septembre 2006
Sao Tomé-et-Principe


mexico.gif (1584 bytes)

Sao Tomé-et-Principe rejoint la Convention de Ramsar

Le Secrétariat Ramsar est très heureux d'annoncer que Sao Tomé-et-Principe est devenu 153e Partie contractante à la Convention sur les zones humides. Le Directeur général de l'UNESCO, dépositaire de la Convention de Ramsar, a reçu l'instrument d'adhésion le 21 août 2006 : le traité entrera en vigueur le 21 décembre 2006 pour la nouvelle Partie. Sao Tomé-et-Principe est le plus petit pays d'Afrique. À cheval sur l'équateur, il comprend deux petites îles volcaniques du golfe de Guinée situées à environ 250km au nord-ouest de la côte du Gabon et peuplées de quelque 170 000 habitants.

La première zone humide inscrite sur la Liste de Ramsar par la nouvelle Partie, conformément à ses obligations, se nomme Ilots Tinhosas (23 hectares, 01°22'N 07°18'E) et se compose de deux îlots rocheux, Tinhosa Grande (20 ha) et Tinhosa Pequena (3 ha), dénudés et déserts, situés entre Sao Tomé et Principe, à environ 22km au sud-sud-ouest de cette dernière. On y trouve une importante colonie d'oiseaux de mer et c'est un site de nidification pour plus de 300 000 oiseaux d'eau migrateurs, notamment le fou brun (Sula leucogaster), la sterne fuligineuse (Sterna fuliginosa), le noddi brun et le noddi noir et, en plus petit nombre, le phaéton à bec jaune (Phaethon lepturus).

Une aide considérable à l'adhésion a été fournie via de petites subventions du Secrétariat Ramsar et un projet de Wetlands International financé par le gouvernement des Pays-Bas, ainsi que par une mission sur place, en septembre 2005, pour reconnaître d'éventuels sites Ramsar. Vous pouvez consulter quelques photographies de zones humides de Sao Tomé, prises par Tim Dodman pendant cette mission (en anglais seulement):

Lagoa Amélia, a small highland wetland on São Tomé that has several species of endemic wetland plants (especially orchids).



Young boy with his fish at São Tomé's only sizeable coastal lagoon, the mangrove-fringed Rio Malanza.

Members of the Ramsar field mission of September 2005, leaving the small harbour of Príncipe.

Local fishing canoes at Praia das Conchas, São Tomé.

A freshwater stream is used for washing clothes and fish.

Children meet the fishing boats; one of the main fish caught is the 'con-con' (a type of flying fish).

Rio Ió Grande.

-- photographs and captions by Tim Dodman