Mullet Pond à Sint Maarten devient le 55e Site Ramsar des Pays-Bas

Mullet Pond à Sint Maarten devient le 55e Site Ramsar des Pays-Bas

13 octobre 2016
Pays-Bas

mullet_pond.jpg

Mullet Pond, Sint Maarten

Le Royaume des Pays-Bas fait de Mullet Pond, à Sint Maarten, son 55e Site Ramsar. Mullet Pond (Site Ramsar no 2270) est une zone semi-fermée d'eaux marines permanentes et peu profondes, dans le lagon de Simpson Bay. Ce site héberge quelques rares herbiers marins encore intacts de la zone lagunaire, ainsi que 70% de la forêt de mangrove restante à Sint-Maarten, la partie néerlandaise de l'île antillaise de Saint-Martin.

Les mangroves et les herbiers marins sont des zones d'alevinage majeures et des habitats importants pour les juvéniles des espèces de poissons qui se développent dans le lagon avant de gagner les écosystèmes de récifs coralliens voisins, notamment dans le Parc marin Man of War Shoal. Autre espèce à signaler à Mullet Pond: le palétuvier gris Conocarpus erectus, en danger critique d'extinction à l'échelle nationale. Le site abrite aussi le dernier habitat de la région Simpson Bay pour Anolis pogus, une espèce de saurien endémique à l'île, et les derniers espaces de nourrissage intacts du lagon pour la tortue verte Chelonia mydas, menacée d'extinction sur le plan mondial.

Les mangroves protègent le littoral contre les ouragans et les tempêtes tropicales, et contribuent au recyclage des nutriments dans la région de Simpson Bay. Ce site, qui héberge des ressources halieutiques essentielles aux pêcheurs locaux, accueille également des activités d'écotourisme comme les randonnées en canoë-kayak. La région est exposée à la pression constante du développement, et à d'autres menaces liées au dragage, aux loisirs et au tourisme, aux tempêtes, aux inondations et aux espèces exotiques envahissantes, y compris le Poisson-lion Terois volitans.