Les zones humides sont vitales pour un avenir urbain durable

Les zones humides sont vitales pour un avenir urbain durable

23 janvier 2018

Déclaration de Martha Rojas Urrego, Secrétaire générale de la Convention de Ramsar sur les zones humides à l’occasion de la Journée mondiale des zones humides 2018

4 milliards d’êtres humains, soit environ la moitié de la population mondiale, vivent aujourd’hui en zone urbaine. D’ici à 2050 ce chiffre devrait augmenter car les villes attirent de plus en plus de personnes en quête d’emploi et d’un avenir meilleur. 

L’urbanisation est un des principaux enjeux de notre temps. Elle redéfinit totalement les lieux et les modes de vie futurs de l’humanité. On estime ainsi que le nombre de mégapoles de plus de dix millions d’habitants passera de 31 à 41 avant 2030.

Une population urbaine en expansion rapide pose d’énormes défis aux urbanistes et aux gestionnaires des villes dont la tâche est de faire en sorte non seulement que les villes offrent aujourd’hui des services de base tels que des logements, des transports et de l’eau mais aussi qu’elles soient sûres, résilientes et respectueuses de l’environnement.

Chaque année, le 2 février, nous célébrons la Journée mondiale des zones humides pour sensibiliser le monde entier à l’importance des zones humides pour l’humanité et la planète. Le thème de cette année, « Les zones humides pour un avenir urbain durable » souligne le rôle essentiel des zones humides en faveur d’une urbanisation durable. Les zones humides urbaines sont vitales et contribuent à rendre les villes agréables à vivre. 

Pendant les tempêtes, les zones humides urbaines absorbent l’excédent de précipitations, limitant les inondations et réduisant les catastrophes et leurs conséquences financières. Leur végétation abondante filtre les eaux usées domestiques et industrielles, améliorant ainsi la qualité de l’eau. 

Les zones humides urbaines alimentent les villes en eau et offrent des espaces verts pour les loisirs et le bien-être humain.

Le développement des établissements humains est aujourd’hui une source de préoccupation majeure pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides. Avec la croissance des villes et les demandes plus pressantes exercées sur les terres, on a tendance à empiéter sur les zones humides.

Elles sont souvent considérées comme des espaces à l’abandon utilisés pour y déverser des déchets ou transformés à d’autres fins. Or, lorsqu’elles sont préservées et utilisées de façon durable, les zones humides  sont sources de multiples avantages  économiques, sociaux et culturels. Ce sont des zones précieuses, et non inutiles, et devraient être intégrées dans les plans d’aménagement des villes. 

Nous encourageons les villes à adopter des politiques et des mesures pour aider à conserver les zones humides urbaines. Et les exemples de villes qui se sont engagées sur la voie de l’utilisation durable de leurs zones humides sont déjà nombreux. 

En octobre 2018, à l’occasion de la 13e Session de la Conférence des Parties à la Convention de Ramsar sur les zones humides, qui aura lieu à Dubaï, nous récompenserons les premières villes lauréates du label « Ville des Zones Humides » accréditée par la Convention. 

Nous espérons que ces villes pionnières aient un effet de catalyseur et inspirent des actions délibérées ouvrant la voie à l’urbanisation durable. 

Ensemble, engageons-nous à rendre nos villes agréables à vivre en prenant, dès maintenant, des mesures pour maintenir, restaurer et préserver les zones humides urbaines.

Bonne et heureuse Journée mondiale des zones humides 2018!