Le premier Site Ramsar du monde fête ses 40 ans

Le premier Site Ramsar du monde fête ses 40 ans

8 mai 2014
Australie

Le 8 mai 1974, l’Australie inscrivait la péninsule de Cobourg, dans le Territoire du Nord, en Australie, comme tout premier Site Ramsar sur la Liste des zones humides d’importance internationale de la Convention de Ramsar.

La péninsule de Cobourg, une zone de nature sauvage vierge, loin de tout, située sur son littoral septentrional,  est reconnue pour la diversité des habitats de zones humides qu’elle possède, pour ses espèces marines menacées, ses immenses colonies d’oiseaux marins et son importance en tant que refuge et site de nidification. Son histoire, influencée par les Aborigènes, les Macassans et les Européens, est fascinante.

Zones humides de la péninsule de Cobourg. Photo: Michelle McAulay



La péninsule de Cobourg, qui porte aujourd’hui le nom de Parc national Garig Gunak Barlu, est gérée conjointement par le peuple Arrarrkbi et la Commission des parcs et des espèces sauvages du Territoire du Nord.  Elle fut la première réserve d’Australie à disposer d’un arrangement de gestion conjoint officiel, établi en collaboration avec les Aborigènes.

L’Australie a 65 Sites Ramsar répartis sur tout le continent et qui couvrent 8,3 millions d’hectares de récifs coralliens, de lagons côtiers, de mangroves, de cours d’eaux intérieurs, de tourbières de montagne et de grottes souterraines.

Message vidéo  de Christopher Briggs, Secrétaire général de la Convention sur les zones humides (en anglais)

Pour plus d’information (en anglais seulement):

Tour virtuel du site
Page du 40e anniversaire sur le site web du Ministère de l’environnement du Gouvernement de l’Australie