Le Myanmar inscrit l’île de Nanthar et l’estuaire de Mayyu à l’occasion de la Journée internationale de la diversité biologique

Le Myanmar inscrit l’île de Nanthar et l’estuaire de Mayyu à l’occasion de la Journée internationale de la diversité biologique

22 mai 2020
Myanmar

nanthar_island_and_mayyu_estuary.jpg

Nanthar Island and Mayyu Estuary, Calidris pygmaea

Le Myanmar vient d’inscrire l’île de Nanthar et l’estuaire de Mayyu comme sa sixième zone humide d’importance internationale. Ce « Site Ramsar » (n° 2421 sur la Liste des zones humides d’importance internationale) se trouve sur la côte ouest du Myanmar dans l’État de Rakhine. Cet environnement côtier comprend des eaux marines estuariennes et peu profondes, des côtes rocheuses et des mangroves.

La remontée des eaux du golfe du Bengale contribue à la productivité de l’écosystème marin du site. C’est l’un des derniers refuges du bécasseau spatule (Calidris pygmaea) En danger critique, avec plus de 5 % de la population mondiale restante dénombrée chaque année. Parmi les autres espèces menacées figurent la tortue verte (Chelonia mydas) En danger, ainsi que la tortue olivâtre (Lepidochelys olivacea) et la tortue luth (Dermochelys coriacea) Vulnérables, qui pondent toutes les trois sur le site.

Les activités aquacoles entreprises sur cette zone humide contribuent aux moyens d’existence des communautés locales. Les menaces comprennent la pollution, la chasse et le prélèvement d’animaux terrestres et marins sauvages. Le Département des forêts de l’État de Rakhine et le Département national des pêches gèrent le site.