Lake Cluster of Pokhara Valley devient le dixième Site Ramsar du Népal

Lake Cluster of Pokhara Valley devient le dixième Site Ramsar du Népal

2 février 2016
Népal

Le Népal a inscrit le réseau de lacs de la vallée de Pokhara (Lake Cluster of Pokhara Valley), sur la Liste des zones humides d’importance internationale.

Le Site comprend neuf lacs remarquables pour leur beauté qui s’égrènent le long de la vallée de Pokhara, dans la région de moyenne altitude du Népal. La diversité biologique de chacun des lacs est considérable et chacun procure des services écosystémiques importants, soutenant les moyens d’existence locaux.

Le Site accueille une très grande diversité d’oiseaux migrateurs menacés au plan mondial tels que le fuligule de Baer (Aythya baeri) en danger critique et le vautour de l’Inde (Gyps indicus) en danger, ainsi que des mammifères tels que la panthère nébuleuse (Neofelis nebulosa) vulnérable et le grand pangolin de l’Inde (Manis crassicaudata) en danger.

Pokhara est parmi les régions du Népal qui reçoivent le plus de précipitations et la vallée et les lacs jouent un rôle important dans le cycle hydrologique en rechargeant la nappe phréatique, maîtrisant les crues et piégeant les sédiments.

Des milliers de personnes dépendent des lacs pour le revenu qu’elles tirent du tourisme ou de la pêche, pour l’irrigation, la production d’électricité et l’eau : une étude économique a montré que les biens et services fournis par le lac Phewa ont une valeur annuelle de plus de 279 000 USD; et la coopérative de restauration et de pêche du lac Rupa, organisée par plus de 600 ménages, tire un revenu de la pêche de plus de 56 000 USD par an. Par ailleurs, les temples de la vallée de Pokhara sont importants pour les communautés locales et attirent des visiteurs durant les festivals.