La Zambie inscrit une partie du lac Tanganyika

La Zambie inscrit une partie du lac Tanganyika

2 mai 2007
Zambie

Le nouveau site Ramsar du " Tanganyika " (230 000 hectares, 08°31'S- 30°53'E), inscrit à l'occasion de la Journée mondiale des zones humides 2007, comprend la partie zambienne du lac Tanganyika - le lac le plus long et le plus profond d'Afrique que se partagent la Zambie, la Tanzanie, le Burundi et la République démocratique du Congo - ainsi que le littoral se trouvant dans le Parc national Nsumbu et la Réserve de gestion de la faune de Kaputa. Comme le décrit Evelyn Parh Moloko d'après la Fiche descriptive Ramsar, le littoral zambien (environ 238km) est abrupt et rocheux et présente quelques zones de marécages peu profonds ainsi que des bandes de plages de sable étroites. La végétation du site est très variées : forêts alluviales, zones boisées, fourrés, brousse et prairies. On y trouve des éléphants d'Afrique, des lions, des lycaons et des reptiles endémiques comme Lycodonomorphus bicolor et Boulengerina annulata. La partie zambienne du lac accueille plus de 252 espèces de poissons dont 82 sont endémiques (p.ex., Neolamprologus brichardi et Altolamprologus compressicep).

Les populations locales (Tabwa et Lungu) pratique une pêche artisanale de subsistance mais vendent aussi des produits de la forêt (herbes, bois de feu et bois d'œuvre). Près du lac, on trouve des vestiges historiques tels que les ruines des premières églises missionnaires sont ainsi que des sites de l'âge de pierre près des chutes de Kalambo. Avec l'aide du PNUD, un plan de gestion a été mis au point pour le parc national dans le but de faire diminuer le braconnage, d'organiser l'élimination correcte des déchets, de restaurer les habitats dégradés et de veiller à la réalisation d'EIE et à l'application de plans d'occupation des sols pour tous les projets de développement à l'intérieur du parc. Le plan de gestion sera bientôt mis en œuvre. Il existe un projet visant à préparer un plan de gestion transnationale de la pêche.