DIVERSITÉ BIOCULTURELLE

On peut décrire la diversité bioculturelle comme la coévolution et l’adaptation permanentes de la diversité biologique et de la diversité culturelle. Elle recouvre également la diversité des lieux et reflète notre façon de vivre avec la nature. Cette coévolution a généré des connaissances et des pratiques écologiques locales qui se transmettent de génération en génération et permettent aux sociétés du monde entier de gérer leurs ressources de façon durable tout en préservant leur identité culturelle et leurs structures sociales. 

Le groupe thématique sur la diversité bioculturelle s’intéresse plus particulièrement aux connaissances et aux pratiques des communautés autochtones et locales entretenant des liens étroits avec les zones humides, en particulier des valeurs spirituelles liées à l’eau et aux zones humides.

Les buts principaux du groupe thématique sont les suivants : 

  • Rassembler des informations sur la diversité bioculturelle (y compris des études de cas) relatives aux Sites Ramsar et autres zones humides.
  • Élaborer les « enseignements acquis » sur la diversité bioculturelle et les zones humides, y compris des idées sur les moyens de les intégrer dans les politiques et les pratiques de la Convention.

 

 

Chef, Diversité bioculturelle – Peter Bridgewater

Peter Bridgewater a été le Secrétaire général de la Convention de Ramsar sur les zones humides de 2003 à 2007 et, avant cela, Directeur de la Division des sciences écologiques de l’UNESCO et Secrétaire du Programme pour l’homme et la biosphère de 1999 à 2003. Peter s’intéresse aux liens entre la diversité biologique et la diversité culturelle, à la gestion et à la conservation des zones côtières, à l’écologie des paysages et, en particulier, au rôle de ces questions dans le développement durable. Né au Royaume-Uni, il a enseigné en Australie. Il a dirigé l’Agence australienne pour la conservation de la nature de 1990 à 1997, a été Conseiller scientifique en chef, Environnement Australie; Scientifique en chef, Alligator Rivers Region, de 1997 à 1999, et Directeur non exécutif de UK JNCC de 2007 à 2014. Il est l’auteur de plus de 250 publications sur la conservation de la nature, la gouvernance environnementale et les questions de biodiversité et il est actuellement Professeur invité à l’Université forestière de Beijing, Associé de recherche invité à l’Université nationale australienne et membre du Groupe d’étude sur les connaissances autochtones et locales de la Plateforme intergouvernementale, scientifique et politique, sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES).