Le Groupe Danone

En 1998, le Groupe Danone et la Convention de Ramsar ont signé le premier accord de partenariat entre une convention mondiale sur l’environnement et une entreprise privée. Dans le cadre de cet accord, le Groupe Danone a établi le Fonds Danone Evian pour l’eau et le Fonds Danone pour la nature afin de soutenir les travaux de la Convention en matière de sensibilisation et de promotion de l’utilisation durable et de la gestion des zones humides en tant que sources d’eau.

Le Fonds Danone-Evian pour l’eau soutient :
•    les campagnes de sensibilisation mondiale de la Journée mondiale des zones humides;
•    le « Prix spécial Evian », un prix en espèces d’un montant de 10 000 USD accordé à trois lauréats des prix Ramsar pour la conservation des zones humides, en hommage à leurs efforts déployés en faveur de l’utilisation rationnelle et de la conservation des zones humides; et
•    des projets de pays qui génèrent des méthodologies de restauration des zones humides, de gestion durable des ressources en eau et d’amélioration des moyens d’existence. En 2007, le programme de l’Institut Evian de protection de l’eau a été lancé et des projets de restauration réalisés en Argentine, au Népal, en Thaïlande et au Japon.

Le Fonds Carbone Livelihoods

En 2008, Danone, la Convention de Ramsar et l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) ont créé le Fonds Danone pour la nature afin de restaurer les écosystèmes dégradés, de redynamiser les économies locales et de lutter contre les changements climatiques. Un des résultats remarquables a été la mise au point d’une méthode de financement de projets de développement dans le cadre de crédits carbone obtenus de la restauration de mangroves. Cette méthode est reconnue dans le cadre du Mécanisme pour un développement propre de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Après le succès d’un projet pilote au Sénégal, Danone a reconduit le Fonds. En 2011, le Fonds Danone pour la nature est devenu le Fonds Carbone Livelihoods, une entité indépendante qui continue d’investir dans la restauration des mangroves, l’agroforesterie et les projets d’énergie ruraux tout en générant des crédits carbone pour les investisseurs.