Les Sites Ramsar à travers le monde

Le réseau de Sites Ramsar est vraiment mondial et comprend des zones humides côtières et continentales, de tous les types, dans les six régions Ramsar.

Le tout premier Site Ramsar du monde est la péninsule de Cobourg, en Australie, inscrite en 1974. Les plus grands sites sont Ngiri-Tumba-Maindombe en République démocratique du Congo et le golfe de la Reine Maud au Canada; ces sites couvrent chacun plus de 60 000 km². D’autres sites ne couvrent pas plus d’un hectare.

Les pays qui possèdent le plus grand nombre de sites sont le Royaume-Uni (170) et le Mexique (142). La Bolivie a inscrit la plus vaste superficie : 148 000 km² protégés par la Convention de Ramsar; le Canada, le Congo, la Fédération de Russie et le Tchad ont chacun inscrit plus de 100 000 km².

Le Service d’information sur les Sites Ramsar

En 2015, le Service d’information sur les Sites Ramsar est migré vers un nouveau système hébergé par le Secrétariat. Le nouveau SISR permet aux Parties contractantes de remplir des Fiches descriptives Ramsar (FDR) en ligne pour les nouveaux sites inscrits et pour les mises à jour de sites.
 
Vous pouvez accéder aux résumés des sites par pays, dans profils de pays sur le site web; ou chercher les sites par pays, type de zone humide et autres critères dans la base de données du Service d’information sur les Sites Ramsar.