Investir dans les zones humides

Le Secrétariat ne se charge pas directement de l’application des projets de conservation mais la Convention a trois programmes d’assistance financière pour de petits projets (ou pour des pans de projets plus vastes) de conservation et d’utilisation rationnelle des zones humides.

Le personnel du Secrétariat évalue les propositions de projets, fait des recommandations quant à leur viabilité et assure la surveillance et le suivi pour faire en sorte que les projets choisis soient mis en œuvre avec succès. Le Fonds de petites subventions finance des projets, dans le monde entier, soit en apportant une aide directe, soit en cherchant des donateurs pour des projets additionnels. L’initiative Wetland for the Future, financée par le Département d’État des États-Unis et le Fish and Wildlife Service, soutient de petits projets de renforcement des capacités en Amérique latine. Grâce à la subvention suisse pour l’Afrique, l’équipe régionale pour l’Afrique du Secrétariat facilite des activités spécifiques à cette région. 

Le Secrétariat révise actuellement le but et l’approche des programmes d’assistance financière et proposera des solutions et recommandations à la prochaine session de la Conférence des Parties.

Fonds de la subvention Suisse pour l’Afrique

Ce Fonds, administré par le Secrétariat Ramsar, est une contribution généreuse du Gouvernement fédéral de la Suisse en plus de sa cotisation annuelle au budget administratif de la Convention, pour...

Fonds de petites subventions (FPS)

En 1990, les Parties à la Convention ont établi le Fonds de petites subventions (FPS) pour aider les pays en développement à assurer la conservation et l’utilisation rationnelle de leurs...