Étude de cas zones humides et tourisme: Seychelles - Port Launay

Les zones humides de Port Launay couvrent une surface de 120,6 hectares sur la côte ouest de Mahé, l’île principale des Seychelles. Ces zones humides sont l’une des aires de mangrove les plus diversifiées des Seychelles, regroupant les sept espèces de mangroves (Rhizophora mucronata, Bruiguiera gymnorhgiza, Sonneratia alba, Avicennia marina, Lumnitzera racemosa, Xylocarpus granutum, Ceriops tagal) présentes dans la région. Elles sont aussi une zone de ravitaillement pour une espèce endémique de chauves-souris (Coleura seychellensis), qui est en danger critique d’extinction. Port Launay possède de grandes zones de vasières à marée basse, ainsi que des habitats d’eau douce qui sont continuellement alimentés par les torrents des zones humides d’altitude, la Mare Aux Cochons, un autre Site Ramsar.

Les Seychelles accueillent 125 000 visiteurs étrangers en moyenne par an ; avec une population résidente de moins de 100 000 habitants, le tourisme joue un rôle vital dans l’économie de l’île. La plupart des touristes étrangers viennent d’Europe occidentale, mais un nombre croissant de touristes commence à venir du Japon, d’Afrique du Sud, de Chine et de Russie.


Seychelles, Zones humides de Port Launay

Quelque 4 000 visiteurs en moyenne, résidents locaux et touristes étrangers, visitent chaque année les zones humides de Port Launay, Port Launay et les zones humides adjacentes de Port Glaud. Ces zones humides possèdent toutes les deux de belles plages, qui, avec leurs forêts denses de mangrove, sont les principales attractions touristiques. Les touristes aiment particulièrement admirer les couchers de soleil. Il existe aussi quelques activités touristiques avec des guides locaux organisées par les hôtels pour leurs clients, les agences de voyages locales et le Conseil national des sports. Au nombre de ces activités, on peut citer les promenades en barque et à pied, pour admirer la beauté du paysage.

Les zones humides de Port Launay sont gérées conjointement par le Constance Ephelia Resort, un hôtel cinq étoiles situé tout près qui s’est ouvert en 2010, et l’ONG « Sustainability for Seychelles », dans le cadre d’un accord avec l’Autorité des parcs nationaux des Seychelles (SNPA) et le Département de l’environnement des Seychelles, l’autorité officielle de gestion du site. Le site de l’Ephelia Resort comprend deux plages d’une beauté époustouflante qui surplombent la Réserve marine de Port Launay. En contribuant à la protection de la Réserve, l’hôtel protège la qualité de l’environnement et le paysage, qui sont justement ce qui attire les touristes et ce sur quoi l’hôtel base sa publicité.

Seychelles, Ephelia Resort

Les visites touristiques du site sont assurées par 10-12 agences de voyage qui emploient des guides qualifiés pour l’interprétation et pour donner des orientations aux visiteurs. L’Ephelia Resort met aussi gratuitement des guides à la disposition de ses clients. La visite du site est gratuite

Les populations locales bénéficient aussi du tourisme en vendant des objets artisanaux, des souvenirs, des fruits et des légumes, de l’alimentation et de la petite restauration. Toutefois, comme le nombre de touristes qui visitent le site est limité, les recettes tirées du commerce sont relativement faibles. Tout comme l’Ephelia Resort, quatre hôtels plus modestes bénéficient aussi de leur proximité avec le site.

Le tourisme ne soutient pas directement la conservation du site sur le plan financier, bien que l’Ephelia Resort organise des activités de sensibilisation, notamment en vendant des affiches, des T-shirts, des équipements et en organisant des visites de terrain, ainsi que d’autres manifestations comme, en 2011, à l’occasion de la Journée mondiale des zones humides.

Aujourd’hui, le site n’est exposé à aucune menace directe, bien que par le passé, des zones de mangrove aient été détruites à des fins de développement touristique. La législation très stricte des Seychelles en matière d’études d’impact sur l’environnement (EIE) et de protection de l’environnement limite les constructions intempestives sur l’ensemble des îles, et le site est aussi protégé par la Politique nationale de gestion et de conservation des zones humides, qui interdit tout déversement de produits polluants dans les aires de mangrove, dans les zones humide et les cours d’eau.

Seychelles, Panneau Site Ramsar 

On a constaté une faible activité de prélèvement illégal dans les mangroves pour la production d’artisanat ou pour fabriquer des trappes pour les poissons et, à de très rares occasions, du vandalisme sur le site. Les Seychelles ont une Ligne verte ou service téléphonique gratuit qui permet aux habitants de signaler tout acte de vandalisme, empiètement ou défrichement illégal, et l’Unité de police environnementale agit sur la base des appels reçus sur la Ligne verte.

Le tourisme n’a actuellement aucun impact visible, principalement parce que le nombre de visiteurs est relativement faible et les groupes de touristes bien gérés.

En juin 2011, l’Ephelia Resort et l’ONG « Sustainability for Seychelles » ont reçu une subvention de 40 000 dollars des É.-U en soutien à leurs travaux en faveur des zones humides de Port Launay. Cette subvention leur a été accordée dans le cadre du projet PNUD-FEM/SGP « Mainstreaming Biodiversity » (intégrer la biodiversité) financé par le Fonds pour l’environnement mondial. Elle soutient les activités menées par l’Ephelia Resort et par « Sustainability for Seychelles » visant à renforcer la collaboration entre le lieu de villégiature et les partenaires communautaires afin de promouvoir une meilleure conservation des aires naturelles à proximité du lieu de villégiature et de la mangrove de Port Launay, qui est inscrite sur la Liste de Ramsar ; le but est aussi de sensibiliser le personnel de l’hôtel, les clients et la communauté à l’importance de l’environnement et à la manière dont ils peuvent contribuer à le protéger. L’hôtel fournit une somme d’un montant équivalent à cette subvention pour soutenir ce projet.

Seychelles, mangroves des zones humides de Port Launay

Dans le cadre de ce projet, l’hôtel a produit une vidéo d’information pédagogique pour les clients et le personnel, une brochure sur les caractéristiques de l’environnement du lieu de villégiature, des conseils pratiques pour des vacances respectueuses de l’environnement, des panneaux d’interprétation montrant l’importance des divers habitats de la zone. L’hôtel a organisé plusieurs activités de plantation dans la mangrove auxquelles ont participé la communauté et le personnel, avec pour but de remettre en état les zones dégradées. Un atelier a été organisé à l’hôtel pour la communauté afin de faire participer toutes les parties prenantes à l’élaboration d’un plan plus efficace de cogestion de la mangrove, qui empiète légèrement sur les limites du lieu de villégiature. D’autres ateliers sont prévus pour apprendre au personnel à devenir des ambassadeurs de l’environnement à l’hôtel et dans la communauté. Il est également prévu de créer des promenades surélevées dans la mangrove pour que les visiteurs et les habitants de la région puissent y pénétrer et admirer la beauté de la végétation, les fluctuations du mouvement des marées et les diverses formes de vie.

Le projet comprend aussi la préparation d’un plan de gestion pour le site de Port Launay, ainsi que la création d’un centre d’information et la publication d’un guide des zones humides, qui viendra s’ajouter à l’interprétation des zones humides destinée aux visiteurs et habitants locaux. Les Lignes directrices de la CDB sur la biodiversité et le développement touristique ont servi de base à l’élaboration du plan de gestion.

Photos © Environment Department – Seychelles


>> Lien vers l'Etude de Cas en version PDF : Seychelles - Port Launay
>> Lien vers la Liste des Sites Ramsar aux Seychelles
>> Lien vers les Sites UNESCO qui sont des Sites Ramsar

Sources d'information :

Dr. Pugazhendhi Murugaiyan, Senior Project Officer, Environmental Engineering & Wetlands Section, Climate and Environmental Services Division, Environment Department, Victoria, Mahe, Seychelles.
www.env.gov.sc; www.egov.sc; www.gov.sc; pour tous les ministères et départements s’occupant de tourisme, terres, agriculture
http://www.seychelles.travel/en/home/index.php?rc=1 pour toutes informations touristiques
http://www.constancehotels.com/ephelia-resort.html
Seychelles Ministry of Tourism & Culture. 2010. Mainstreaming Biodiversity project awards grant to Seychelles resort. Communiqué de presse (à l’adresse : http://www.eturbonews.com/28795/mainstreaming-biodiversity-project-awards-grant-seychelles-resor)

Back to top
Suivez-nous sur :      
Prix Ramsar

Infos - Sites Ramsar

 

Les zones humides nous relient les uns aux autres

La Convention aujourd'hui

Nombre de » Parties contractantes : 168 Sites sur la » Liste des zones humides d'importance internationale : 2187 Surface totale des sites désignés (hectares) : 208.608.257

Secrétariat de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suisse
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail : ramsar@ramsar.org
Carte : cliquez ici

Devenez membre du Forum Ramsar

Reconnaissance

La rénovation du site Ramsar a été rendue possible grâce au groupe Danone