La 9e Session de la Conférence des Parties contractantes


"Les zones humides et l'eau : richesse pour la vie, richesse pour en vivre"
9e Session de la Conférence des Parties contractantes à la
Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971)
Speke Resort, Munyonyo,
Kampala, Ouganda, 8 au 15 novembre 2005

Excursions organisées le dimanche 13 novembre 2005

Il n'y a pas de séance de travail prévue le dimanche 13 novembre 2005 car, ce jour-là, le Secrétariat préparera les versions finales des projets de résolution. Les délégués auront donc la possibilité de visiter un ou plusieurs sites d'intérêt, notamment des sites Ramsar et des sites qui pourraient être inscrits un jour sur la Liste des zones humides d'importance internationale.

À l'approche la COP, d'autres informations sur les excursions, y compris des formulaires d'inscription, des cartes, des itinéraires et des centres d'intérêt, seront portées sur le site Web de la Wetlands Inspection Division : http://www.ugandawetlands.org/cop9. Voici une description des sites proposés.

1. La zone humide de Nakivubo : plaine d'inondation pour le principal canal de drainage d'eau de pluie qui alimente la ville de Kampala. Elle est située dans la baie de Murchison, en bordure du lac Victoria. La zone humide de Nakivubo joue un rôle important pour le traitement tertiaire des eaux usées et l'épuration des eaux de pluie et maintient, dans la baie, la qualité de l'eau qui alimente la capitale. Cette zone humide a subi de fortes pressions et l'on peut y constater un empiétement majeur des établissements humains et de la culture du cocoyam. Il s'agit de la première réserve de zone humide officiellement créée en Ouganda.

2. La baie de Mabomba est un vaste marais frangé de papyrus, près de la masse d'eau principale du lac Victoria. C'est le site le plus proche de Kampala où l'on puisse observer le bec-en sabot du Nil et le gonolek des papyrus. Des espèces migratrices telles que la sterne hansel, la mouette à tête grise, la guifette leucoptère et l'hirondelle bleue sont également présentes. On trouve aussi dans le site des espèces et des congrégations d'espèces limitées au biome du lac Victoria. Dans ce site, proposé pour inscription sur la Liste de Ramsar, des activités d'écotourisme communautaire sont en place.

3. La baie de Lutembe est une zone marécageuse sur le lac Victoria qui abrite des espèces limitées au biome du lac Victoria et de grandes congrégations d'oiseaux migrateurs. On y a parfois signalé la population mondiale entière d'oiseaux tels que la guifette leucoptère, ainsi que des populations importantes de sternes hansel et de goélands railleurs. Le site est aussi important pour des espèces menacées au plan mondial telles que le bec-en-sabot du nil, le gonolek des papyrus et le chloropète aquatique. Le site est proposé pour inscription sur la Liste de Ramsar.

4. Le site Ramsar de Nabugabo, Masaka est un lac d'eau douce limitrophe du lac Victoria et entouré par différents types d'écosystèmes de zone humide. C'est une Zone importante pour les oiseaux où l'on peut observer plusieurs espèces d'oiseaux importantes du point de vue de la conservation. Il y a plus de 180 espèces d'oiseaux décrites dans la région, notamment des espèces menacées au plan mondial telles que la bécassine double et le busard pâle. On y trouve aussi une grande diversité de plantes dont des espèces insectivores de la famille des Droseraceae. Deuxième site Ramsar de l'Ouganda, le lac Nabugabo s'inscrit dans un paysage magnifique et abrite des espèces de poissons et de plantes importantes pour la conservation. L'excursion vous conduira également à la zone humide de Nabajjuzi, un grand marécage permanent où l'on peut voir des becs-en-sabot du Nil, des grues couronnées et des gonoleks des papyrus. Le site est également célèbre pour la présence de sitatungas et approvisionne en eau la ville de Masaka. L'excursion comprendra une visite aux zones humides de Kyojja, exemple d'une communauté qui dépend de l'artisanat basé sur les zones humides et démontre l'utilisation durable de produits des zones humides.

5. La baie de Sango est une vaste mosaïque de types de zone humide comprenant des forêts marécageuses, des marécages à papyrus, des marécages herbacés et des prairies saisonnièrement inondées. La région se trouve sur les franges du lac Victoria et contient 30 espèces d'arbres de type des hauts plateaux, 65 espèces de mammifères, 417 espèces d'oiseaux et des congrégations d'oiseaux migrateurs. Cette région est intéressante du point de vue biogéographique car elle se trouve à la transition entre les zones de végétation de l'Afrique de l'Ouest et de l'Afrique de l'Est et qu'on y trouve les traces d'un refuge du Pléistocène. L'excursion se rendra également à l'île spectaculaire de Musambwa qui se compose de trois minuscules îlots rocheux couvrant environ 9 ha. Sur les îlots nichent quatre espèces d'oiseaux migrateurs en nombres d'importance internationale, notamment la race africaine de la mouette à tête grise, le cormoran africain, le grand cormoran et l'aigrette garzette. C'est une Zone importante pour les oiseaux et plusieurs espèces d'oiseaux sont importantes pour la conservation.

6. Le Parc national du lac Mburo, Mbarara est une savane boisée/herbacée typique avec 68 espèces de grands mammifères dont 16 sont des ongulés (éland, impala, buffle, antilope, zèbre). Le parc a une avifaune diverse avec plus de 370 espèces décrites. Le site est important pour des espèces limitées au biome du lac Victoria telles que la paruline quatre-yeux et la cisticole de Carruthers qui sont rares dans les autres Zones importantes pour les oiseaux.

7. La Réserve forestière de Mabira est le plus grand bloc de forêt humide semi-décidue restant au centre de l'Ouganda. On y trouve 75 espèces du biome forestier guinéo-congolais dont beaucoup ne sont pas bien représentées dans d'autres réserves forestières du pays. C'est un bon site pour les promenades dans la nature, l'écotourisme et le pique-nique. L'excursion sera suivie par une visite à la source du Nil, Jinja, à l'endroit où le Nil, le plus grand fleuve d'Afrique et le deuxième du monde par sa longueur, sort du lac Victoria. Ce lieu revêt un très grand intérêt historique pour les explorateurs. L'excursion se terminera par une visite aux chutes de Bujagali, Jinja, l'une des nombreuses chutes du Nil, dont les rapides sont célèbres pour le rafting.

Back to top
Suivez-nous sur :      
Ramsar online photo gallery

La Convention aujourd'hui

Nombre de » Parties contractantes : 168 Sites sur la » Liste des zones humides d'importance internationale : 2181 Surface totale des sites désignés (hectares) : 208.545.658

Secrétariat de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suisse
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail : ramsar@ramsar.org
Carte : cliquez ici

Devenez membre du Forum Ramsar