Prix Ramsar pour la conservation des zones humides 2012


»
Voir la brochure de présentation des lauréats (PDF en anglais)

» Accédez ici aux clips vidéo sur les lauréats


Le Prix Ramsar pour la conservation des zones humides – Éducation
Wisconsin Wetlands Association, États-Unis

La Wisconsin Wetlands Association (WWA) est un leader dans les domaines de la communication et de la promotion de l’éducation, de la participation et de la sensibilisation relatives aux zones humides et à la Convention de Ramsar aux États-Unis. Organisation non gouvernementale, fondée en 1969, elle se consacre à la protection, à la restauration et à l’appréciation des zones humides de l’État du Wisconsin, dans le cadre de programmes scientifiquement fondés, d’activités d’éducation et de campagnes. Depuis plusieurs années, la WWA diffuse les messages et valeurs de la Convention de Ramsar dans ses initiatives de conservation des zones humides, de communication et de sensibilisation. Elle a joué un rôle essentiel dans la création, en 2009, du Comité Ramsar du Wisconsin chargé de sélectionner les sites prioritaires de l’État pour inscription sur la Liste de Ramsar. S’appuyant sur le programme « Wisconsin Wetland Gems » (Joyaux des zones humides du Wisconsin) de la WWA, le Comité a choisi 12 sites prioritaires qui remplissent les critères Ramsar d’inscription. Trois ont été ou sont en train d’être proposés à l’US Fish & Wildlife Service pour étude.

La force de la WWA réside aussi dans des programmes dynamiques de communication et de sensibilisation axés sur la participation des communautés locales et des organes gouvernementaux. La WWA a ainsi réussi à obtenir que des fonctionnaires du gouvernement local encouragent l’intégration de la conservation des zones humides dans les lois et règlements en vigueur sur l’aménagement du territoire. Les efforts de collaboration de la WWA avec les communautés autochtones ont également été couronnés de succès.

Le Prix Ramsar pour la conservation des zones humides – Éducation récompense la Wisconsin Wetlands Association pour ses initiatives originales et à long terme qui associent avec succès l’éducation, la formation, les campagnes et la recherche.


Le Prix Ramsar pour la conservation des zones humides – Gestion
Mme Augusta Henriques, Secrétaire générale, TINIGUENA, Guinée-Bissau

Interview disponible en PDF

Le Prix Ramsar pour la gestion est attribué à Mme Augusta Henriques pour le rôle central qu’elle a joué dans la création de l’ONG Tiniguena (« Cette terre est la nôtre ») en 1991, pour l’impulsion qu’elle a donné à la création d’une aire marine protégée communautaire dans les îles Urok – la première aire marine protégée reconnue par le Gouvernement de Guinée Bissau, et pour sa collaboration à long terme avec les communautés à cet effet. C’est dans l’archipel des Bijagós que Mme Henriques a créé cette aire marine protégée communautaire comprenant des mangroves et des étendues à marée où l’on trouve de nombreux oiseaux et autres espèces, notamment des tortues marines et des lamantins.

Mme Henriques a travaillé de manière exemplaire et originale avec les communautés locales pour préserver la culture locale et lui permettre d’évoluer, tout en œuvrant pour garantir des moyens d’existence durables. Le système de gestion communautaire prôné par Mme Henriques et Tiniguena a permis, en particulier, la reconstitution des stocks de poissons. Elle a veillé à la participation de tous les acteurs, à tous les niveaux de la société, y compris les femmes et les jeunes. Une des clés du succès de Mme Henriques est le dialogue entre tous les villages de l’archipel grâce auquel les membres des communautés locales ont acquis une compréhension commune des règles d’accès et d’utilisation de la région et de ses ressources. L’importance de l’autonomisation des populations locales en matière de gestion des ressources naturelles, l’intégration réussie des institutions gouvernementales, des échanges avec des projets semblables dans la région et des appels de fonds auprès d’institutions internationales ont été les grands axes des travaux de Mme Henriques. 

Mme Henriques a inscrit les principes Ramsar au cœur de ses travaux et a collaboré avec l’Autorité administrative Ramsar de Guinée Bissau. Dans son pays et dans la région, elle travaille en partenariat avec certaines OIP de la Convention et d’autres organisations internationales telles que l’UICN, Wetlands International, le WWF et la Fondation du Banc d’Arguin (FIBA). Elle a joué un rôle important dans la création d’un réseau d’aires marines protégées en Afrique de l’Ouest, ainsi que dans le cadre d’un programme pour la conservation des zones côtières et marines. Par son approche nouvelle, son intelligence, ses efforts infatigables et son dévouement, Mme Henriques est une des grandes figures de la conservation de l’environnement en Guinée Bissau et en Afrique de l’Ouest.



Le Prix Ramsar pour la conservation des zones humides – Science
M. Tatsuichi Tsujii, Japon

Le Prix Ramsar pour la science est attribué au professeur Tatsuichi Tsujii pour récompenser des efforts de toute une vie en faveur de la science et de la conservation des zones humides, au Japon et au niveau international. Fer de lance, depuis 50 ans, de la conservation des zones humides au Japon et en particulier, de la restauration et de la gestion du célèbre Site Ramsar et Bien du patrimoine mondial Kushiro-shitsugen sur Hokkaido, M. Tsujii a aussi œuvré pour l’inscription d’environ 20 autres Sites Ramsar au Japon. Il a joué un rôle majeur en sensibilisant aux zones humides et à leurs valeurs au Japon, tant dans les sphères politiques qu’auprès du public. Outre sa carrière universitaire, M. Tsujii a occupé de nombreux postes de haut niveau dans des organismes gouvernementaux, non gouvernementaux et scientifiques, parmi lesquels on peut citer la présidence du Comité de conservation de la nature du Conseil central de l’environnement du Gouvernement du Japon.

Au niveau international, M. Tsujii a mené des activités de recherche dans différentes régions du monde. Il a, en particulier, contribué de manière stratégique à la restauration du lac Chilika en Inde et apporté des contributions importantes aux travaux de plusieurs organisations scientifiques internationales telles que Wetlands International, l’International Mire Conservation Group, l’International Ecological Congress et la Société internationale de la tourbe.

Dans ses travaux, M. Tsujii a adopté une approche globale, établissant le lien entre la science et la gestion ainsi que l’utilisation rationnelle et entre la conservation et les valeurs patrimoniales et culturelles. Mettant ses principes en pratique, il a été extrêmement actif en faveur de la formation, de la sensibilisation (activités de CESP) et de la participation des acteurs. M. Tsujii a également joué un rôle moteur dans l’organisation de la COP5 de Ramsar à Kushiro, Hokkaido (1993) qui fut la première COP de Ramsar en Asie – contribuant ainsi de manière décisive à sensibiliser aux zones humides et à la Convention de Ramsar au Japon et en Asie.



Reconnaissance pour contribution exceptionnelle
M. Thymio Papayannis
 
Thymio Papayannis est actif dans le domaine de la conservation des zones humides, de l’utilisation rationnelle et des valeurs culturelles des zones humides et collabore avec la Convention de Ramsar depuis 26 ans. Il a travaillé en Grèce, dans le bassin méditerranéen et au niveau mondial. Il a également été le (co ) fondateur d’instituts et d’organisations de recherche importants, comme le WWF Grèce, la Société pour la protection de Prespa (active dans les domaines de la recherche et de la protection de la nature), MedINA, l’Institut méditerranéen pour la nature et Anthropos (dont il est le directeur) et le Centre grec pour les biotopes des zones humides (EKBY), un centre de recherche sur les questions relatives aux zones humides. À l’échelle méditerranéenne, il a joué un rôle capital dans la mise en place de l’Initiative MedWet dont il a été le coordonnateur pendant les 10 premières années. Il a également été membre du Conseil de la Fondation de la Tour du Valat pendant près de 20 ans.

Les travaux de Thymio Papayannis et ses ouvrages ont contribué de manière notable à une meilleure compréhension des problèmes et défis auxquels font face les zones humides méditerranéennes et à la sensibilisation globale à ces questions. Ses travaux ont inspiré différents programmes et institutions de recherche et développement. Durant de nombreuses années, il a conseillé le Secrétariat Ramsar et apporté une contribution majeure à l’intégration des valeurs culturelles dans les travaux de la Convention, coordonnant notamment les travaux du Groupe de travail Ramsar sur la culture. Thymio Papayannis est un chef de file visionnaire qui personnifie la Reconnaissance pour contribution exceptionnelle de la Convention de Ramsar.

 
Prix honorifique Ramsar du 40e anniversaire
Luc Hoffmann

Pour reconnaître et célébrer un des fondateurs de la Convention de Ramsar, en cette année du 40e anniversaire, le Comité permanent a décidé de remettre un Prix honorifique Ramsar du 40e anniversaire à M. Luc Hoffmann.

Connu pour son engagement de toute une vie envers la cause de la conservation des zones humides et de l’environnement au sens large, Luc Hoffmann est, depuis 50 ans, une source d’inspiration et un maître à penser pour des scientifiques et spécialistes de la conservation concernés par les zones humides. Il est l’un des pères fondateurs de la Convention de Ramsar et a également cofondé et/ou apporté un appui fondamental à deux des Organisations internationales partenaires (OIP) de la Convention : le WWF et Wetlands International. Outre le rôle majeur qu’il a joué dans l’évolution des OIP, il a créé trois organisations clés de conservation des zones humides : la station biologique de la Tour du Valat en Camargue, France (1954), la FIBA (Fondation du Banc d’Arguin, 1984) et la Fondation MAVA (1994). Pionnier de la conservation de la nature, il était présent lors des premiers pas vers la création d’un traité international pour les zones humides, depuis le début du projet MAR en 1961. M. Luc Hoffmann a également été une figure de la conservation de certaines zones humides emblématiques telles que la Camargue en France, Coto Doñana en Espagne, et Prespa (Albanie, ex République yougoslave de Macédoine et Grèce).

M. Hoffmann a été l’un des piliers les plus solides de la Convention de Ramsar en tant que père fondateur et cofondateur d’organisations qui soutiennent la Convention, par ses contributions scientifiques et stratégiques ainsi que par ses importantes contributions financières, que ce soit directement à la Convention ou par l’intermédiaire d’autres fondations et organisations ou projets. Il est impossible, en quelques mots, de rendre l’hommage réellement dû à son immense contribution et à son appui à long terme au traité et à la conservation des zones humides – le Prix honorifique Ramsar du 40e anniversaire est un hommage de la communauté Ramsar tout entière à ce mécène qui a accompagné la Convention de sa naissance à sa maturité.

Back to top
Suivez-nous sur :      
Prix Ramsar

La Convention aujourd'hui

Nombre de » Parties contractantes : 168 Sites sur la » Liste des zones humides d'importance internationale : 2187 Surface totale des sites désignés (hectares) : 208.608.257

Secrétariat de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suisse
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail : ramsar@ramsar.org
Carte : cliquez ici

Devenez membre du Forum Ramsar