La Convention de Ramsar nomme son nouveau Secrétaire général, M. Christopher Briggs

Dr Christopher Briggs, nouveau Secrétaire général de la Convention de Ramsar

Le Comité permanent de la Convention de Ramsar a le plaisir d’annoncer que M. Christopher Briggs a été nommé Secrétaire général, poste qu’il a accepté. Il devient ainsi le cinquième Secrétaire général de la Convention, succédant à M. Tiéga Anada qui a servi la Convention durant les six années écoulées. Le Comité permanent a approuvé la nomination de M. Briggs à sa 46e Réunion, à Gland, Suisse, du 8 au 12 avril 2013.

L’intérêt que porte Christopher Briggs aux zones humides et son engagement dans ce domaine datent de l’époque où il travaillait, en Angleterre, pour des fondations régionales de sauvegarde des espèces sauvages, après avoir obtenu son doctorat en écologie subtidale des coquilles Saint-Jacques et des étoiles de mer sur l’île de Man, dans le cadre de l’Université de Liverpool. Après avoir conseillé les fondations sur le bénévolat et la génération de revenu, au nom de la Royal Society of Wildlife Trusts, il s’est consacré à des questions de développement dans le cadre du British Council, en 1987. Il a travaillé comme responsable scientifique en ex‑Yougoslavie, au Mexique et en Tanzanie jusqu’en 1997 puis a dirigé un projet parrainé par le Royaume-Uni sur le Litoral Norte à Bahia, Brésil, collaborant avec les organismes gouvernementaux et les municipalités en vue de gérer un littoral protégé de 100 km contre le tourisme à grande échelle.

Christopher Briggs a rejoint le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en 1999, comme Coordonnateur de l’équipe environnementale Europe de l’Est et Asie centrale. Il y a géré des projets du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) relatifs à la biodiversité et aux eaux internationales et soutenu l’élaboration pratique des conventions pour la mer Caspienne, la mer Noire et le Danube ainsi que de nouveaux projets sur les fleuves Dniepr, Kura, Tisza et Volga.

En 2001, M. Briggs a commencé des travaux sur une convention scientifique et rejoint le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) pour aider à renforcer les capacités des pays en développement concernant les organismes génétiquement modifiés, dans le cadre du Protocole de Cartagena. Il a dirigé pendant six ans l’Unité de prévention des risques biotechnologiques du PNUD-FEM, apportant un appui à plus de 130 pays en développement et améliorant la diffusion et la compréhension du Protocole de Cartagena, avec un financement du FEM.

Après avoir travaillé avec le FEM pendant plus de huit ans, il était presque logique qu’il intègre le Secrétariat du FEM à Washington où il a passé trois ans, de 2007 à 2010, dirigeant les opérations du Secrétariat avec son projet de budget annuel de près d’un milliard de dollars. Il y était aussi responsable de la gestion des relations avec dix organismes du FEM, contribuant à créer de meilleurs systèmes d’information sur les projets, une gestion fondée sur les résultats et à instaurer une collaboration réussie avec le secteur privé.

Plus récemment, Christopher Briggs a été nommé chef de l’équipe régionale du PNUD pour la région Amérique latine et Caraïbes, au Panama, avec un portefeuille de près de 500 millions de dollars de projets sur tous les aspects du changement climatique, de l’utilisation des terres, de la biodiversité et de la gestion des substances chimiques. Le portefeuille comprenait aussi des projets pour les zones humides (dont beaucoup se trouvent dans des Sites Ramsar) et couvrait tous les aspects de la gestion des terres, y compris des zones humides intérieures et côtières, avec une attention particulière portée aux moyens d’obtenir un financement à long terme pour assurer la pérennité des services écosystémiques et de la biodiversité dans la région.

Christopher Briggs se réjouit à l’idée de travailler pour les zones humides, dans le cadre de la Convention de Ramsar, et d’avoir ainsi l’occasion de revenir à ses premières amours d’écologiste chaussé de bottes et muni d’un filet qui pataugeait dans les ruisseaux et les étangs de Grande-Bretagne et d’Irlande.

À l’annonce de sa nomination, il a déclaré : « Il y a tant à faire pour s’assurer que les décideurs comprennent l’importance des zones humides, et tellement plus d’intérêt aujourd’hui à gérer les zones humides en pensant à l’avenir, pour que nous puissions tous continuer de profiter de leurs multiples services ».

Le Président du Comité permanent de la Convention, M. Mihail Faca, souhaite à M. Christopher Briggs un immense succès dans ce rôle si important et stimulant. La Convention de Ramsar souhaite la bienvenue à son nouveau Secrétaire général et se réjouit de travailler en collaboration étroite avec lui.

Back to top
Suivez-nous sur :      
Ramsar online photo gallery

La Convention aujourd'hui

Nombre de » Parties contractantes : 168 Sites sur la » Liste des zones humides d'importance internationale : 2181 Surface totale des sites désignés (hectares) : 208.545.658

Secrétariat de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suisse
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail : ramsar@ramsar.org
Carte : cliquez ici

Devenez membre du Forum Ramsar