Le professeur Matthews nous a quittés

26/01/2013

C'est avec une profonde tristesse que les amis de la Convention de Ramsar sur les zones humides ont appris que le professeur Geoffrey Matthews, défenseur infatigable de la conservation des zones humides et des oiseaux d'eau, s'est éteint à l'âge de 89 ans. Geoffrey Matthews était un des quatre " pères fondateurs " de la Convention (avec Luc Hoffmann, Erik Carp et Eskandar Firouz). Étudiant à Christ's College, à Cambridge, il a servi dans la Royal Air Force, dans l'océan Indien, durant la Seconde Guerre mondiale, puis il est revenu à Cambridge où il a obtenu son doctorat en 1950. Resté à Cambridge, il a poursuivi ses recherches sur les moyens de navigation des oiseaux migrateurs, travaux qui l'ont rendu célèbre, à juste titre, et qui furent le thème de son livre, publié en 1955, avec une deuxième édition en 1968, devenu une référence classique.

En 1956, M. Matthews est devenu Directeur de recherche au Wildfowl and Wetlands Trust à Slimbridge, Gloucestershire, poste auquel il a dédié 32 années de sa vie. Il y était, aux côtés de Sir Peter Scott, l'un des leaders d'une équipe de scientifiques qui a fait progresser les connaissances de la biologie des oiseaux d'eau à partir de 1950. En 1969, il est devenu Directeur honoraire du Bureau international de recherches sur les oiseaux d'eau et les zones humides (le BIROE, devenu depuis Wetlands International), succédant dans ce rôle à M. Luc Hoffmann.

Geoffrey Matthews a consacré une bonne partie de sa carrière à élaborer et promouvoir le concept d'une convention intergouvernementale sur la conservation et l'utilisation rationnelle des habitats et des ressources des zones humides. L'appel d'origine à la rédaction d'une telle convention internationale est issu, en 1962, d'une conférence qui faisait partie du projet MAR (pour " MARshes ", " MARécages ", " MARismas "), un programme né, en 1960, de l'inquiétude face à la rapidité avec laquelle de vastes marécages et autres zones humides d'Europe étaient " mis en valeur " ou détruits, entraînant le déclin du nombre d'oiseaux d'eau.

La Conférence MAR fut organisée par Luc Hoffmann, avec la participation du BIROE, de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) et du Conseil international pour la protection des oiseaux, CIPO (aujourd'hui BirdLife International) aux Saintes Maries-de-la-Mer, en Camargue, France, du 12 au 16 novembre 1962.

Pendant huit longues années, un texte de convention fut négocié dans le cadre d'une série de réunions internationales (St. Andrews, 1963; Noordwijk, 1966; Leningrad, 1968; Morges, 1968; Vienne, 1969; Moscow, 1969; Espoo, 1970), organisées sous les auspices du BIROE, sous la direction de Geoffrey Matthews et avec l'aide du Gouvernement des Pays Bas. Enfin, lors d'une réunion internationale organisée par M. Eskander Firouz, Directeur du Département iranien de la chasse et de la pêche, dans la station balnéaire de Ramsar, sur les bords de la mer Caspienne, en Iran, où M. Matthews était Rapporteur général, le texte de la Convention fut conclu, le 2 février 1971, et signé le lendemain par les délégués de 18 nations.

Pendant près de deux décennies après cela, le professeur Matthews est resté étroitement impliqué dans la croissance et la mission de la Convention de Ramsar et a activement participé aux sessions de la Conférence des Parties jusqu'à Regina en 1987 et aux toutes premières réunions du Comité permanent jusqu'en 1988, année où il a pris sa retraite. Il est resté actif en matière de recherche sur les oiseaux d'eau longtemps après cela, y compris à l'occasion de la Conférence d'Édimbourg, en avril 2004, " Waterbirds around the World ".

Après sa retraite, G. V. T. Matthews a écrit l'histoire vraie des négociations d'une convention sur les zones humides et de son évolution ultérieure, The Ramsar Convention on Wetlands: its history and development, qui a été publiée par le Bureau Ramsar (devenu le Secrétariat) en 1993 et qui vient d'être rééditée en PDF, en hommage à son auteur (http://www.ramsar.org/pdf/lib/Matthews-history.pdf).

Michael Smart, qui a collaboré avec M. Matthews au BIROE pendant près de 20 ans et qui est resté en très étroit contact avec lui après avoir lui-même rejoint le Secrétariat Ramsar en Suisse en 1988, pour jouer le rôle de Secrétaire général adjoint, se souvient que " lors d'une session de la Conférence de Ramsar, il avait dit qu'il mourrait avec le mot " Ramsar " gravé dans son cœur, comme Mary Tudor avait dit qu'elle mourrait avec " Calais " gravé dans le sien. "

Le professeur Matthews laissera un grand vide dans le cœur de Ramsar mais ses nombreuses contributions à notre cause ne seront jamais oubliées.



Photo: Dougie Barnett Photography



A tribute from Sir Peter Scott on the occasion of Prof Matthews' retirement from WWT in 1988

Back to top
Suivez-nous sur :      
Prix Ramsar

La Convention aujourd'hui

Nombre de » Parties contractantes : 168 Sites sur la » Liste des zones humides d'importance internationale : 2186 Surface totale des sites désignés (hectares) : 208.674.342

Secrétariat de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suisse
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail : ramsar@ramsar.org
Carte : cliquez ici

Devenez membre du Forum Ramsar