Le Mexique inscrit ses 122e et 123e Sites Ramsar

27/07/2011
Le gouvernement du Mexique poursuit depuis 2004 une campagne ambitieuse et visionnaire pour célébrer la Journée mondiale des zones humides par l'inscription de nouvelles zones humides d'importance internationale. En voici deux de plus pour lesquelles les formalités sont terminées : El Jagüey, "Buenavista de Peñuelas" et Lago de Chapala. Cette double inscription porte le total du Mexique à 123 Sites Ramsar, plaçant le pays au deuxième rang pour le nombre de sites, après le Royaume-Uni. 

El Jagüey, "Buenavista de Peñuelas".02/02/2011; Aguascalientes; 35 ha; 21° 43' N 102° 19' O. Dans ce site, on trouve six étangs saisonniers d'eau douce et deux étangs artificiels où vivent huit espèces d'amphibiens (quatre sont endémiques du Mexique) et cinq espèces d'invertébrés endémiques de cette zone humide ainsi que la seule population reproductrice viable connue actuellement au monde de l'espèce en danger Smilisca dentata, dont l'habitat type, les prairies-huizachal naturelles est limité. En été, les inondations naturelles sont vitales pour l'équilibre de la communauté biologique qui s’y rassemble et son cycle de vie : nourrissage, reproduction, repos et abri. Parmi les facteurs qui affectent le site, il y a la circulation automobile sur le boulevard menant à l'aéroport Jesus Teran, cause de l'écrasement d'individus de Smilisca dentata, la construction de maisons, d'entrepôts et de silos pour l'alimentation du bétail et une augmentation du nombre de paddocks. Il est prévu de créer une aire naturelle protégée sous forme de sanctuaire pour Smilisca dentata qui couvrira 201 ha et comprendra les huit étangs du Site Ramsar. Il n'y a pas, actuellement, de plan de gestion en vigueur mais celui-ci sera préparé après l'inscription sur la Liste de Ramsar. Site Ramsar numéro 1972. Dernière FDR : 2011. 

Lago de Chapala. 02/02/2009 ; Jalisco, Michoacán; 114 659 ha; 20° 14' N 103° 03' O. Le lac Chapala, situé à l'ouest du Mexique, est le plus grand lac du pays, le troisième d'Amérique latine. Ce serait le deuxième lac le plus haut des Amériques, après le lac Titicaca. Il sert de refuge, de zone de nourrissage, d'hivernage et de reproduction pour les oiseaux, parmi lesquels les oiseaux d'eau migrateurs sont les plus importants avec une population de plus de 20 000 spécimens. Le site abrite des espèces endémiques, parmi lesquelles les plus représentatives sont les espèces de poissons telles que Menidia contrerasi, Menidia sphyraena, Ictalurus dugesii et Menidia promelas. Il accueille également des espèces d'oiseaux en danger tels que Botaurus lentiginosus et Rallus limicola, ainsi que des mammifères comme la chauve-souris mexicaine Leptonycteris nivalis, le pécari à collier (Tayassu tajacu) et le puma (Felis concolor) en danger. Le lac a une importance vitale pour les communautés qui vivent dans les environs ne serait-ce que parce qu'il s'agit de la plus grande source d'eau du pays et de la principale source d'eau pour la zone métropolitaine de Guadalajara. En outre, le site a une influence favorable sur la température et le régime des précipitations de la région et c'est une importante source d'emplois pour la population locale qui profite essentiellement de la pêche et du tourisme. Le lac a subi les conséquences de nombreux projets hydrologiques, de la modification de l'environnement et de la pollution. Un programme de conservation et de gestion pour le lac Chapala a été mis au point et prendra effet en 2011. Site Ramsar numéro 1973. Dernière FDR : 2011.


Back to top
Suivez-nous sur :      
Prix Ramsar

La Convention aujourd'hui

Nombre de » Parties contractantes : 168 Sites sur la » Liste des zones humides d'importance internationale : 2186 Surface totale des sites désignés (hectares) : 208.674.342

Secrétariat de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suisse
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail : ramsar@ramsar.org
Carte : cliquez ici

Devenez membre du Forum Ramsar