Résolution VIII.35: Les effets des catastrophes naturelles, en particulier la sécheresse, sur les écosystèmes des zones humides

«Les zones humides : l’eau, la vie et la culture »
8e Session de la Conférence des Parties contractantes à la
Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971)
Valence, Espagne, 18 au 26 novembre 2002

1. RAPPELANT l'Article 3.1 de la Convention, dans lequel les Parties contractantes se sont engagées à élaborer et appliquer leurs plans d'aménagement de façon à favoriser la conservation des zones humides inscrites sur la Liste des zones humides d'importance internationale et, autant que possible, l'utilisation rationnelle des zones humides de leur territoire;

2. RAPPELANT AUSSI que selon l'Article 3.2 de la Convention, chaque Partie contractante prend les dispositions nécessaires pour être informée, dès que possible, des changements des caractéristiques écologiques des zones humides situées sur son territoire et inscrites sur la Liste, qui se sont produits, ou sont en train ou susceptibles de se produire, par suite d'évolutions technologiques, de pollution ou d'une autre intervention humaine et de faire rapport sur ces changements, sans délai, au Bureau Ramsar;

3. RAPPELANT ENFIN que dans la Recommandation 4.8, les Parties contractantes ont donné instruction au Bureau Ramsar de tenir le «Registre de Montreux» de sites de la Liste dont les caractéristiques écologiques ont connu, connaissent ou sont susceptibles de connaître des modifications; que dans la Résolution 5.4, elles ont établi les principes opérationnels du Registre de Montreux et décidé que son but devait être, entre autres, d'identifier des sites prioritaires méritant des mesures nationales et internationales de conservation; et que dans la Résolution 6.1, elles ont adopté des principes opérationnels révisés pour le Registre;

4. RECONNAISSANT l'importance, dans le cadre de la Convention, d'évaluer et de faire rapport sur l'état et les tendances des caractéristiques écologiques des sites Ramsar et autres zones humides, y compris dans le cadre d'un processus de planification, comme indiqué dans le document Ramsar COP8 DOC. 20;

5. RECONNAISSANT AUSSI que dans la Résolution VIII.8, les Parties contractantes ont confirmé que les rapports prévus à l'Article 3.2 doivent concerner des types et causes de changements des caractéristiques écologiques, défavorables et induits par l'homme, afin, entre autres, de servir de base à l'analyse de l'état et des tendances des sites Ramsar, conformément à l'Objectif 4.1 du Cadre stratégique et lignes directrices pour orienter l'évolution de la Liste des zones humides d'importance internationale (Résolution VII.11);

6. RECONNAISSANT ENFIN que dans la Résolution VIII.1, les Parties contractantes soulignent qu'il est d'importance critique de maintenir l'attribution d'eau pour préserver les nombreuses valeurs et fonctions des zones humides, notamment, de rétention et d'épuration de l'eau, de recharge de la nappe phréatique et de fourniture d'eau, d'aliments et de fibres pour la population et pour préserver la diversité biologique mondiale;

7. NOTANT que les zones humides des régions arides sont d'importance critique pour la survie de la population et le maintien de la diversité biologique; et que, dans la Résolution VIII.33 adoptée par la présente session, les Parties contractantes ont reconnu l'importance particulière des étendues d'eau temporaires et leur diversité biologique unique dans ces régions;

8. AYANT CONNAISSANCE du Mémorandum de coopération signé par la Convention de Ramsar et la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification pour entreprendre des actions conjointes pour les zones humides des régions arides et SE FÉLICITANT de la préparation, par la Convention sur la diversité biologique, d'un partenariat pour la mise en œuvre du Programme de travail de la CDB sur les terres arides et subhumides, ainsi que de la participation de la Convention de Ramsar à ce partenariat dans le cadre du 3e Plan de travail conjoint CDB/Ramsar;

9. PRÉOCCUPÉE de constater que des sécheresses fréquentes et persistantes, dans plusieurs régions arides et semi-arides du monde, notamment le Moyen-Orient et l'Asie centrale, ont des effets dévastateurs sur les caractéristiques écologiques des sites Ramsar qui ne sont pas habituellement touchés par la sécheresse et que ces sécheresses augmentent la vulnérabilité des zones humides en accroissant les demandes concurrentielles de l'irrigation agricole, de la production d'énergie et de la consommation de l'homme et du bétail pour les ressources d'eau dont ces zones humides dépendent;

10. SACHANT, comme indiqué dans le document COP8 DOC. 11, que selon les prévisions concernant les changements climatiques, la fréquence et la gravité d'autres catastrophes naturelles, telles que des tempêtes et des inondations, pourraient aussi augmenter, et que ces phénomènes peuvent porter gravement préjudice aux caractéristiques écologiques des zones humides;

11. SE FÉLICITANT du «Communiqué de Téhéran» publié par les Parties contractantes et d'autres participants à la réunion sous-régionale Ramsar en Asie de l'Ouest et Asie centrale qui a eu lieu du 3 au 5 février 2002, à Téhéran, République islamique d'Iran et qui reconnaissait les effets de la sécheresse sur un nombre considérable de zones humides importantes dans la région; affirmait l'importance de confronter toutes les causes sous-jacentes de la dégradation des zones humides; et soulignait, afin d'augmenter l'efficacité et l'utilité du Registre de Montreux, la nécessité de tenir compte, non seulement des changements induits par l'homme mais aussi des changements naturels dans les caractéristiques écologiques des zones humides ainsi que la nécessité d'organiser le suivi et l'évaluation de ces changements;

12. AYANT PRÉSENTE À L'ESPRIT l'importance de la synergie avec les autres accords multilatéraux sur l'environnement, en particulier du point de vue des incidences de la sécheresse, à savoir la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification et la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques;

LA CONFÉRENCE DES PARTIES CONTRACTANTES

13. SOULIGNE les effets dévastateurs des sécheresses dans des régions qui ne sont pas, habituellement, touchées par la sécheresse, et d'autres catastrophes naturelles sur les caractéristiques écologiques des zones humides d'importance internationale et autres zones humides, dans les pays concernés.

14. PRIE INSTAMMENT les Parties contractantes touchées par la sécheresse de chercher à maintenir, dans la mesure du possible, une attribution continue d'eau aux sites Ramsar et autres zones humides conforme à leur régime hydrologique naturel, afin de préserver toute la gamme des valeurs et fonctions de ces sites pour la population et pour la diversité biologique, comme demandé dans la Résolution VIII.1.

15. DEMANDE aux Parties contractantes concernées de suivre et d'évaluer les impacts de la sécheresse dans des régions qui ne sont pas habituellement touchées par la sécheresse, et d'autres catastrophes naturelles sur les caractéristiques écologiques des sites Ramsar et autres zones humides et sur les moyens de subsistance des communautés locales et populations autochtones qui dépendent de ces zones humides se trouvant sur leur territoire et, pour les sites Ramsar inscrits, de communiquer l'information au Bureau Ramsar afin que celle-ci puisse être mise à la disposition du Groupe d'évaluation scientifique et technique pour l'aider à établir son rapport à la COP9 sur l'état et les tendances des caractéristiques écologiques des sites de la Liste de Ramsar, comme préconisé dans la Résolution VIII.8.

16. ENCOURAGE les Parties contractantes, conformément à l'Article 3.2, à signaler au Bureau Ramsar les incidences de la sécheresse et d'autres catastrophes naturelles sur les caractéristiques écologiques des sites Ramsar, y compris les conséquences des mesures prises par la population en réaction aux catastrophes naturelles, conformément au texte de la Résolution VIII.8 qui confirme que de tels rapports doivent être communiqués en ce qui concerne les types et causes de changements dans les caractéristiques écologiques, défavorables et induits par l'homme.

17. ENCOURAGE EN OUTRE les Parties contractantes qui ont des sites Ramsar touchés par la sécheresse ou d'autres catastrophes naturelles à recourir aux mécanismes et avantages du Registre de Montreux en inscrivant les sites qui ont besoin de mesures de conservation prioritaires et, s'il y a lieu, en cherchant à obtenir une aide nationale et internationale pour soutenir leurs actions de conservation.

Suivez-nous sur :      
Ramsar online photo gallery

La Convention aujourd'hui

Nombre de » Parties contractantes : 168 Sites sur la » Liste des zones humides d'importance internationale : 2181 Surface totale des sites désignés (hectares) : 208.545.658

Secrétariat de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suisse
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail : ramsar@ramsar.org
Carte : cliquez ici

Devenez membre du Forum Ramsar