Résolution VII.9: Le Programme d’information de la Convention - 1999-2002

COP7's logo"L’homme et les zones humides: un lien vital"
7e Session de la Conférence des Parties contractantes à la
Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971)
San José, Costa Rica, 10 au 18 mai 1999

Actions en vue de promouvoir la communication, l’éducation et la sensibilisation du public en appui à la mise en œuvre de la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971)

1. RAPPELANT la Résolution VI.19 qui appelait à l’élaboration d’un programme concerté d’éducation et de sensibilisation du public «afin d’approfondir la connaissance et la compréhension des valeurs et des avantages des zones humides et de renforcer l’action en faveur de la conservation et de la gestion durable des ressources des zones humides»;

2. PRENANT NOTE de l’Objectif général 3 du Plan stratégique, 1997-2002 de la Convention qui décrit toute une série d’actions conçues pour permettre à la Convention «d’améliorer la sensibilisation aux valeurs et fonctions des zones humides dans le monde entier et à tous les niveaux»;

3. RECONNAISSANT l’importance de la communication, de l’éducation et de la sensibilisation du public comme éléments essentiels de la mise en œuvre de la Convention de Ramsar et de son Plan stratégique;

4. EXPRIMANT ses remerciements à tous ceux qui ont participé à l’atelier convoqué par le Bureau Ramsar en septembre 1998, à savoir: la Commission de l’éducation et de la communication de l’UICN - Union mondiale pour la nature; Ghana Wildlife Society; Global Rivers Environmental Education Network (GREEN); Water Planet; Water Watch Asia; Watercourse and Project WET; Waterwatch Australia; le Groupe de spécialistes de Wetlands International de l’éducation et de la sensibilisation du public; Wildfowl and Wetlands Trust; et le Fonds mondial pour la nature (WWF) qui ont apporté une formidable contribution à l’élaboration du Programme d’information de la Convention;

5. NOTANT que la présente Session de la Conférence des Parties, dans le cadre de la Séance technique III, a examiné et discuté en détail du Programme d’information de la Convention, 1999-2002;

LA CONFÉRENCE DES PARTIES CONTRACTANTES

6. ADOPTE le Programme d’information de la Convention 1999-2002 qui figure dans l’annexe à la présente Résolution dans le but d’apporter des orientations aux Parties contractantes, au Bureau Ramsar, aux Organisations internationales partenaires de la Convention, aux parties prenantes locales, entre autres, pour l’élaboration d’actions pertinentes en faveur de la communication, de l’éducation et de la sensibilisation du public en appui à la mise en œuvre de la Convention aux niveaux international, régional, national et local.

7. DEMANDE à toutes les Parties contractantes, conformément au Programme d’information, de nommer, avant le 31 décembre 1999, des correspondants pertinents, gouvernementaux et non gouvernementaux, pour les questions de communication, d’éducation et de sensibilisation du public (CESP) aux zones humides, chargés de remplir les fonctions mentionnées dans le Programme.

8. DEMANDE EN OUTRE que les noms et coordonnées de ces correspondants soient communiqués au Bureau Ramsar, dès que possible, pour que l’on puisse constituer un réseau mondial d’experts dans ce domaine dans le but de faire progresser l’échange de connaissances, d’expertise et de ressources.

9. PRIE INSTAMMENT chaque Partie contractante, comme suggéré dans le Programme d’information, d’établir des groupes d’étude dûment constitués, lorsqu’il n’existe aucun mécanisme pertinent (p.ex. Comité national Ramsar), chargés d’entreprendre une étude des besoins, capacités et options nationaux dans le domaine de la communication, de l’éducation et de la sensibilisation du public relatives aux zones humides (CESP-zones humides) et, sur la base des conclusions, de formuler des plans d’action nationaux en matière de CESP-zones humides pour entreprendre des activités prioritaires tenant compte des besoins internationaux, régionaux, nationaux et locaux.

10. INVITE les Parties contractantes à faire en sorte que leur plan d’action national de CESP-zones humides soit en place avant le 31 décembre 2000 et à communiquer des copies de ces plans au Bureau Ramsar afin qu’il puisse les mettre à la disposition d’autres Parties contractantes ainsi que d’organisations et de personnes intéressées.

11. PRIE INSTAMMENT chaque Partie contractante de concevoir et d’appliquer son plan d’action national de CESP-zones humides en tant qu’élément à part entière de ses programmes et instruments politiques généraux de gestion de l’environnement, de la diversité biologique, des zones humides et de l’eau, pour que soit reconnu le rôle fondamental de la communication, de l’éducation et de la sensibilisation des communautés dans la réalisation de telles activités.

12. INVITE CHALEUREUSEMENT les programmes mondiaux qui remplissent les critères pour devenir officiellement Organisations internationales partenaires de la Convention de Ramsar au titre de la Résolution VII.3 à faciliter les partenariats de travail et la coopération future pour l’application de ce Programme d’information.

13. DONNE INSTRUCTION au Bureau Ramsar, dans la mesure des ressources humaines et financières disponibles, à l’aide de l’information et des matériels fournis par les correspondants nationaux pour la CESP-zones humides dans chaque Partie contractante, d’établir, dans le cadre du site Internet de la Convention, un mécanisme d’échange de l’information sur la CESP-zones humides.

14. NOTE et APPROUVE les objectifs fixés dans le Programme d’information, à savoir utiliser tout le potentiel de l’Internet et du courrier électronique pour contribuer aux activités en matière de CESP-zones humides et à l’application générale de la Convention de Ramsar; en d’autres termes, d’ici 2000, toutes les Autorités administratives de la Convention devraient avoir accès à l’Internet et disposer du courrier électronique afin d’être progressivement reliées aux gestionnaires de sites Ramsar, aux correspondants nationaux pour la CESP-zones humides et à toutes les institutions qui s’efforcent de promouvoir l’éducation et la sensibilisation à l’environnement et aux zones humides.

15. SE RÉJOUIT de constater que de plus en plus de pays célèbrent la Journée et la Semaine mondiales des zones humides et PRIE INSTAMMENT les Parties contractantes de continuer ou de commencer à saisir cette occasion pour attirer l’attention sur leurs réalisations et sur les défis permanents qui se posent à la conservation et à l’utilisation rationnelle des zones humides.

16. ATTIRE L’ATTENTION sur la section du Programme d’information qui examine les initiatives classiques d’éducation et de formation et ENCOURAGE les Autorités administratives de toutes les Parties contractantes à examiner cette section conjointement avec le ministère concerné et à obtenir qu’un représentant de ce ministère et d’autres organes et organisations spécialisés pertinents participe à leurs groupes d’études ‘CESP-zones humides’.

17. RENOUVELLE son ferme soutien à l’initiative Wetlands Link International, pierre angulaire du Programme d’information, DÉPLORE le peu d’appui accordé par le passé à ce programme et PRIE INSTAMMENT les Parties contractantes, les Organisations internationales partenaires de la Convention, les ONG régionales et nationales et les éventuels bailleurs de fonds de réévaluer leurs priorités en vue de mobiliser des ressources pour faire en sorte que cette initiative aboutisse.

18. DEMANDE aux bailleurs de fonds multilatéraux et bilatéraux et aux bailleurs de fonds du secteur privé de reconnaître l’utilité et l’importance de soutenir des activités qui visent à améliorer la communication, l’éducation et la sensibilisation du public, ainsi que le recueil, la préservation et la diffusion, au besoin, des connaissances et du savoir-faire traditionnels en ce qui concerne les zones humides et d’attribuer des fonds spécifiquement à la préparation de plans d’action nationaux de CESP-zones humides*.

[* Dans ce contexte, veuillez aussi prendre note du paragraphe 18 de la Résolution VII.28 sur les questions budgétaires et financières, qui se lit comme suit: «DÉCIDE d’établir un Fonds volontaire pour le Programme d’information de la Convention, PRIE le Comité permanent d’examiner et d’approuver le mandat pour le Fonds lors de sa réunion annuelle de 1999 et INVITE les Parties contractantes, les ONG, les fondations, le secteur privé et autres institutions à contribuer à ce Fonds».]


Annexe

Programme d’information de la Convention 1999-2002

Actions en vue de promouvoir la communication, l’éducation et la sensibilisation du public en appui à la mise en œuvre de la Convention sur les zones humides

Suivez-nous sur :      
Prix Ramsar

La Convention aujourd'hui

Nombre de » Parties contractantes : 168 Sites sur la » Liste des zones humides d'importance internationale : 2186 Surface totale des sites désignés (hectares) : 208.674.247

Secrétariat de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suisse
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail : ramsar@ramsar.org
Carte : cliquez ici

Devenez membre du Forum Ramsar