Recommandation 2.3: Mesures requises devant bénéficier d'une attention prioritaire

Conférence des Parties contractantes
Groningue, Pays Bas
7-12 mai 1984

RECONNAISSANT l'obligation qu'ont les Parties contractantes à la Convention d'élaborer leurs plans d'aménagement de façon à favoriser la conservation des zones humides inscrites sur la liste des zones humides d'importance internationale et, autant que possible, l'utilisation rationnelle des zones humides de leur territoire;

SOULIGNANT l'importance de la coopération internationale pour la coordination et le soutien financier des activités de conservation de zones humides;

CONVAINCUES qu'il est souhaitable de définir les activités nécessaires à la mise en oeuvre de la Convention et d'établir celles d'entre elles qui sont prioritaires;

PRENANT NOTE du document cadre révisé lors de la présente Conférence qui est annexé à cette recommandation, et qui a orienté la discussion des mesures requises présentées ci dessous,

La Deuxième Conférence des Parties contractantes réunie à Groningue, Pays Bas, 7 12 mai 1984

CONSTATE que les mesures requises qui suivent devraient bénéficier d'une attention prioritaire:

1. Elaboration d'un système de classification ou d'une typologie des zones humides.

2. Préparation d'une fiche descriptive normalisée sur les zones humides ainsi que de lignes directrices en vue de son utilisation dans les inventaires de zones humides.

3. Elaboration de critères communs pour évaluer l'importance des zones humides aux niveaux local, national ou international et, en particulier, pour le développement des critères adoptés à Cagliari afin de tenir compte également des facteurs écologiques autres que les oiseaux d'eau.

4. Elaboration d'une base commune pour enregistrer et évaluer les tendances à long terme de l'écologie des zones humides en surveillant de manière continue les paramètres physiques et biologiques et en tenant compte des disparités du niveau des connaissances et des moyens financiers existant dans les différentes Parties contractantes.

5. Quantification de la valeur directe (monétaire) et indirecte (non monétaire) des zones humides et élaboration de critères permettant de tenir pleinement compte de l'ensemble de ces valeurs dans les plans d'aménagement susceptibles de provoquer des modifications du caractère écologique de ces zones.

6. Elaboration de stratégies et de techniques de gestion des zones humides comportant entre autres des mesures permettant le maintien des caractéristiques naturelles de ces zones après l'exécution de projets ayant entraîné leur modification ou leur transformation.

7. Encouragement d'une coopération internationale accrue entre les Parties contractantes et les Etats intéressés; en particulier, institutions d'un mécanisme de centralisation des informations relatives aux iades disponibles pour des projets de conservation des zones humides dans les pays en voie de développement.

Annexe: Cadre d'application de la Convention

Suivez-nous sur :      
Prix Ramsar

La Convention aujourd'hui

Nombre de » Parties contractantes : 168 Sites sur la » Liste des zones humides d'importance internationale : 2187 Surface totale des sites désignés (hectares) : 208.608.257

Secrétariat de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suisse
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail : ramsar@ramsar.org
Carte : cliquez ici

Devenez membre du Forum Ramsar