Groupe d’évaluation scientifique et technique (GEST) -- correspondants nationaux

21/01/2000
Cahier des charges des correspondants nationaux du GEST

Résolution X.9 appendice

1.      L’Autorité administrative Ramsar d’une Partie contractante est responsable:

i)       de la nomination de son Correspondant national (CN) du GEST;

ii)            de s’assurer que le CN GEST est dûment qualifié pour jouer ce rôle tel qu’il est défini dans le Cahier des charges et que des informations à ce sujet sont fournies au Secrétariat et au GEST et correspondent au profil d’expertise, de compétences et de capacités décrit dans le Cahier des charges;

iii)     de s’assurer que le CN GEST soit en contact avec des experts nationaux spécialisés dans les domaines de travail du Groupe;

iv)     de s’assurer que le CN GEST participe aux processus pertinents, relatifs à Ramsar, dans la Partie contractante concernée (notamment à tout comité national Ramsar ou comité national pour les zones humides); et

v)      de s’assurer que l’information sur les coordonnées du CN GEST soit communiquée au GEST et tenue à jour et fonctionnelle.

2.      La principale fonction d’un CN GEST dans chaque pays consiste à soutenir la mise en œuvre du Plan de travail du GEST approuvé par la première réunion plénière du Comité permanent qui suit chaque COP et à y prendre part, au besoin.

3.      Un CN GEST est une personne nommée, à titre personnel, pour ses compétences scientifiques et techniques en matière de conservation et d’utilisation rationnelle des zones humides et ne représente aucune organisation ni aucun gouvernement auprès du GEST.

4.      Pour mener à bien ses travaux, un CN GEST doit maintenir le contact et communiquer régulièrement avec les autres CN Ramsar (Autorités administratives et Correspondants nationaux CESP) dans son pays et, autant que possible, avec d’autres CN GEST de la région.

5.      Le CN GEST consulte, dans la mesure du possible, d’autres experts, organes experts et centres pour les zones humides de son pays et sollicite leur participation. À cet égard, le CN mobilise les capacités locales au niveau de son pays, par exemple dans le cadre de l’établissement d’un comité scientifique et technique Ramsar/pour les zones humides.

6.      Le CN GEST identifie et recommande d’autres personnes de son pays qui possèdent les compétences spécialisées et l’expérience nécessaire pour participer aux travaux thématiques du GEST. En outre, le CN est encouragé à fournir des informations au GEST sur les initiatives locales ou nationales qui intéressent les travaux du GEST.

7.      Les CN sont invités à saisir toutes les occasions -- réunions nationales pertinentes, bulletins, courriel, etc. pour solliciter l’opinion de la communauté d’experts et, si possible, d’organiser des consultations entre experts sur des questions clés du Plan de travail du GEST, en coordination avec les membres appropriés du réseau régional du GEST ou des animateurs des groupes de travail thématiques concernés.

8.      Les CN GEST, dans chaque pays, doivent maintenir des contacts réguliers et s’efforcer d’identifier et entreprendre des activités d’intérêt commun avec les Correspondants nationaux des organes techniques et scientifiques d’autres conventions internationales et régionales relatives à l’environnement et, en particulier, celles avec lesquelles la Convention de Ramsar a signé un protocole de coopération ou d’entente, à savoir les Conventions sur la diversité biologique, la lutte contre la désertification, les espèces migratrices et le patrimoine mondial.

9.      Les CN GEST sont également censés prendre part à la surveillance et à l’évaluation de tout projet financé par le Fonds Ramsar de petites subventions pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides (FPS), sur demande des Autorités administratives Ramsar de chaque pays et/ou de l’organisme chargé de l’exécution du projet.

10.    Les CN doivent prendre un rôle actif en appuyant les activités d’inventaire national des zones humides et les efforts déployés par la Partie contractante à laquelle ils appartiennent pour appliquer le Cadre stratégique et lignes directrices pour orienter l’évolution de la Liste des zones humides d’importance internationale.

11.    Les CN GEST fournissent des avis aux réunions des comités nationaux Ramsar/pour les zones humides et organes équivalents (p. ex. les comités nationaux pour la biodiversité), le cas échéant, et y participent et fournissent des avis sur la préparation des rapports nationaux pour la Conférence des Parties contractantes. Ils doivent aider à diffuser l’information sur les travaux du GEST, interprétée comme il convient dans le contexte national, aux personnes et organes compétents de leur pays. 

12.    La participation des CN GEST doit, de préférence, être canalisée par les membres du GEST qui coordonnent chaque domaine thématique du plan de travail ou du réseau régional membre du GEST. Lorsque ce n’est pas possible, la contribution d’un Correspondant national peut également se faire par l’intermédiaire du Conseiller régional principal pertinent au sein du Secrétariat Ramsar.

13.    De manière générale, le réseau de CN GEST travaille par correspondance et, autant que possible, par courrier électronique et par le service d’appui au GEST basé sur l’Internet. À cet effet, le Secrétariat Ramsar inscrira les CN ayant accès à des liens de courrier électronique sur un serveur de liste consacré aux membres du GEST. En outre, le Secrétariat a créé une section spéciale du site Web du service d’appui au GEST pour la présentation et l’examen des questions relevant du GEST.

14.    En raison de contraintes financières, la principale langue de travail du GEST et de son réseau de CN est l’anglais. Les CN doivent avoir une bonne maîtrise de l’anglais et surtout de l’anglais écrit.

15.    Les CN GEST fournissent au GEST et au Secrétariat Ramsar des informations concernant leurs domaines thématiques d’intérêt et d’expertise en matière de conservation et d’utilisation rationnelle des zones humides (dans le cadre d’un bref questionnaire) et les groupes de travail du GEST auxquels ils souhaitent participer directement.

16.    Les CN GEST ont un accès plein et entier aux mécanismes des services d’appui au GEST basés sur le Web afin de pouvoir participer à toutes les étapes des travaux du Groupe, y compris à la conception du champ d’exécution de chaque tâche prioritaire, à la révision du matériel en projet à mesure qu’il est préparé par les groupes de travail et les groupes d’études et à la revue par des pairs de rapports et autres documents destinés à être publiés dans la série des Rapports techniques Ramsar.

Le profil d’expertise, de compétences et de capacités d’un CN GEST

17.    Pour qu’une Autorité administrative d’une Partie contractante envisage de nommer un CN GEST, celui‑ci doit :

i)       avoir une bonne connaissance des questions et priorités de niveaux national et régional concernant l’eau et les zones humides;

ii)      une capacité établie en matière de constitution de réseaux avec des experts de la conservation et de l’utilisation rationnelle des zones humides aux niveaux local, national (et international, au besoin), une participation prouvée à ces réseaux et la capacité de faciliter le consensus entre des personnes venues d’horizons différents (p.ex. scientifiques, fonctionnaires, ONG);

iii)     une expérience et des compétences largement reconnues dans son pays, dans l’un au moins des aspects de la conservation et de l’utilisation rationnelle des zones humides, notamment en rapport avec les domaines de travail et les tâches prioritaires identifiés par la COP pour le Groupe;

iv)     une expérience de la collaboration avec des experts des zones humides aux niveaux local à national et la capacité de faciliter les discussions ainsi que de coordonner et rassembler les résultats des revues sur les documents scientifiques;  

v)      un accès inconditionnel au courrier électronique et à des systèmes d’information et de communication basés sur l’Internet, grâce auxquels le Groupe conduit ses travaux intersessions;

vi)     une compréhension parfaite et la capacité de s’exprimer couramment, oralement et par écrit, en anglais (qui reste la langue de travail du Groupe); et

vii)    un engagement à consacrer le temps nécessaire aux travaux requis du CN GEST, avec l’appui, le cas échéant des organisations ou institutions auxquelles appartient le CN.

18.    Lorsqu’une Partie contractante nomme un nouveau CN GEST ou confirme la nomination d’un CN GEST, cette Partie fournit au Secrétariat l’information voulue sur l’expertise, les compétences et les capacités du CN GEST en fonction des critères énoncés au paragraphe 17 ci-dessus.


Correspondants nationaux du GEST

Back to top
Suivez-nous sur :      
Prix Ramsar

La Convention aujourd'hui

Nombre de » Parties contractantes : 168 Sites sur la » Liste des zones humides d'importance internationale : 2186 Surface totale des sites désignés (hectares) : 208.674.342

Secrétariat de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suisse
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail : ramsar@ramsar.org
Carte : cliquez ici

Devenez membre du Forum Ramsar