Comités nationaux Ramsar (CNR)


Introduction

Différents mécanismes sont en place pour aider les Parties contractantes à appliquer la Convention de Ramsar au niveau national, en particulier les Comités nationaux Ramsar (CNR) ou Comités nationaux pour les zones humides.

C’est ainsi que, dans le cadre du Plan stratégique de la Convention, certains CNR ont joué un rôle capital en assurant la promotion de l’utilisation rationnelle (Objectif 1), notamment en aidant à élaborer et appliquer des politiques nationales et des initiatives de gestion pour les zones humides et en contribuant à la préparation de rapports nationaux pour les sessions triennales de la Conférence des Parties contractantes (COP).

Les CNR ont aussi joué un rôle insigne en encourageant l’inscription et le maintien de zones humides d’importance internationale que l’on appelle aussi Sites Ramsar (Objectif 2) et en facilitant la coopération internationale (Objectif 3), cela en échangeant des informations avec les administrateurs de Site Ramsar de pays limitrophes et en aidant à inscrire et gérer des Sites Ramsar transfrontières (SRT) ou d’autres zones humides transfrontières.

Plusieurs documents adoptés officiellement par la Conférence des Parties contractantes, comme la Recommandation 5.7 [PDF], encouragent la création de ces comités et de nombreuses Parties ont volontairement établi des CNR qui sont chargés de les aider à atteindre les objectifs de la Convention. 

Les graphiques qui suivent donnent une vue d’ensemble régionale du nombre de Parties contractantes ayant indiqué, dans leur Rapport national à la COP10 (2008), qu’elles ont, n’ont pas ou ont partiellement un CNR.

CNR par région depuis la COP10, 2008

Les structures, les capacités et les besoins gouvernementaux de chaque Partie diffèrent, de sorte que les CNR varient considérablement de pays en pays, que ce soit dans leur composition, leur structure, leur mandat ou leurs fonctions. En conséquence, il n’y a pas de modèle ou de formule unique pour créer le CNR parfait.


Document d’information sur les Comités nationaux Ramsar/pour les zones humides dans les six régions Ramsar : diversité et avantages

Le Secrétariat de la Convention reçoit régulièrement des demandes d’avis de Parties et autres entités (p. ex., des ONG) sur la manière de créer un CNR ou de remettre sur rails un CNR existant ou organe équivalent. Établir des lignes directrices uniformes sur la création d’un CNR ne serait certes pas pratique, compte tenu des différences sociales, économiques et politiques entre les pays mais les Parties auraient beaucoup à gagner de l’expérience et des pratiques des CNR existants. 
Le Secrétariat Ramsar a donc préparé un document d’information qui illustre certaines des approches très diverses adoptées par les Parties pour créer et gérer des CNR.

Le document examine l’expérience de six CNR en Afrique, en Amérique du Nord, en Asie, en Europe, en Océanie et dans la Région néotropicale qui, comme bien d’autres CNR à travers le monde, ont contribué aux objectifs de la Convention et à la promotion efficace de l’utilisation rationnelle des zones humides; le document passe en revue leurs différentes structures, leur composition, leurs processus décisionnels ainsi que leurs réussites et les obstacles qu’ils ont rencontrés pour atteindre les objectifs de la Convention; d’après l’analyse des études de cas, l’examen de documents existants et l’expérience des équipes régionales du Secrétariat en matière de collaboration avec les Parties contractantes, le document fournit aussi un ensemble de principes de bonnes pratiques communs pour la création et le fonctionnement des CNR.

Les études de cas comprennent :
Afrique : Groupe consultatif national sur les zones humides de l’Ouganda
Asie : Comité national thaïlandais sur la gestion des zones humides
Europe : Comité national Ramsar de l’Autriche
Région néotropicale : Comité national Ramsar de la Colombie
Amérique du Nord : Comité national Ramsar des États-Unis
Océanie : Comité directeur des zones humides nationales de Fidji

» Lire le document ici (PDF)


Les auteurs du document :
Marcela Bonells est assistante en biodiversité au Stetson University College of Law, en Floride, États Unis. Durant son stage au Secrétariat Ramsar, à l’été 2011, Marcela a collaboré étroitement avec Monica Zavagli, responsable, Appui scientifique et technique Ramsar et d’autres membres du personnel Ramsar à la préparation de ce document.

Le document a été publié dans le Journal of International Wildlife Law & Policy (2011), ® Taylor & Francis.

Apprendre les uns des autres – Un modèle de CNR

Profiter de l’expérience des Comités nationaux Ramsar/pour les zones humides existants est le meilleur moyen d’apprendre les uns des autres!

Le modèle de Comité national Ramsar :
Êtes-vous membre d’un Comité national Ramsar et voudriez-vous partager votre expérience ainsi que les enseignements acquis par ce comité avec d’autres collègues du monde entier? Veuillez compléter le formulaire, consulter les autres membres de votre comité et décider avec eux de l’information que vous allez nous fournir puis nous envoyer une version électronique du modèle (.doc) au Secrétariat Ramsar (
strp@ramsar.org).

Pour d’autres informations, veuillez contacter
strp@ramsar.org

Back to top
Suivez-nous sur :      
Prix Ramsar

La Convention aujourd'hui

Nombre de » Parties contractantes : 168 Sites sur la » Liste des zones humides d'importance internationale : 2186 Surface totale des sites désignés (hectares) : 208.674.342

Secrétariat de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suisse
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail : ramsar@ramsar.org
Carte : cliquez ici

Devenez membre du Forum Ramsar