La culture et les zones humides

29/09/2009

La culture a toujours imprégné toutes les activités de toutes les sociétés au fil de leur évolution, à travers les âges. Depuis des temps immémoriaux, les êtres humains habitent et exploitent les zones humides de très nombreuses manières. Des valeurs culturelles et spirituelles fortes sont donc attachées à beaucoup d'entre elles.

Centre culturel de Changwon, Parc des zones humides de Junam, Rép. de Corée
Depuis quelques années, il apparaît clairement que la conservation de la nature ne saurait réussir si l'on ne tient pas compte du bien-être des populations locales et si l'on ne veille pas à leur participation active. D’où l'intégration de la culture dans les activités de gestion des zones humides, dans le souci de recréer les liens entre la population et les zones humides et de parvenir à une conception intégrée du patrimoine naturel et culturel.

Cette conception crée, en outre, des destinations extrêmement intéressantes qui peuvent attirer les visiteurs et procurer des avantages économiques aux populations locales grâce à un tourisme « doux ». Par ailleurs, dans les aspects culturels, il y a les connaissances traditionnelles qui pourraient être utiles à la conservation contemporaine et qui méritent d'être préservées et prises en compte.

La culture et la Convention de Ramsar

Vers la fin des années 1990, plusieurs organes de la Convention sur les zones humides (notamment le Groupe d'évaluation scientifique et technique [GEST] et l'Initiative MedWet) commencèrent à s'intéresser aux aspects culturels des zones humides. Cela donna lieu à des discussions animées sur la légitimité d'inscrire la culture dans le débat sur l'environnement qui opposèrent défenseurs passionnés et détracteurs convaincus.

Le dénouement, positif et décisif, survint à la 8e Session de la Conférence des Parties contractantes (COP8) à Valence, Espagne, en novembre 2002, avec l’adoption de la Résolution VIII.19, Principes directeurs pour la prise en compte des valeurs culturelles des zones humides dans la gestion efficace des sites. Une deuxième décision de la COP, la Résolution IX.21, Tenir compte des valeurs culturelles des zones humides, approuvée à la COP9 de Ramsar à Kampala, Ouganda, en novembre 2005, vint renforcer la première.

Depuis 2006, les travaux de la Convention sur les aspects culturels des zones humides incombent au Groupe de travail sur la culture (GTC) de Ramsar et, à l'occasion de la COP10 de Ramsar (Changwon, République de Corée, octobre - novembre 2008), lors d'une activité sur les valeurs culturelles des zones humides, le GTC a présenté la publication Culture et zones humides : un document d’orientation Ramsarqui a été largement diffusée.

En septembre 2009, le Groupe de travail sur la culture inaugure cette section du site Web de Ramsar en vue de proposer une collection de plus en plus riche de documents et de nouvelles sur les travaux du Groupe et sur les aspects culturels des zones humides en général.

Back to top
Suivez-nous sur :      
Prix Ramsar

La Convention aujourd'hui

Nombre de » Parties contractantes : 168 Sites sur la » Liste des zones humides d'importance internationale : 2187 Surface totale des sites désignés (hectares) : 208.608.257

Secrétariat de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suisse
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail : ramsar@ramsar.org
Carte : cliquez ici

Devenez membre du Forum Ramsar