Les zones humides et l’urbanisation

01/09/2011
Use this message with our 40th logo. Download

En quelques mots

Depuis l’aube des temps, toutes les civilisations ont construit des villes et des centres urbains aux abords des zones humides – ces dernières ont toujours fourni des ressources vitales à l’homme, notamment une protection contre les risques naturel, des aliments, des possibilités de transport et de l’eau potable. Aujourd’hui, la majorité des populations vivent en milieu urbain et l’on constate un déplacement croissant des communautés rurales vers les zones urbaines, en particulier dans les pays moins développés.

Beaucoup d’activités humaines menacent maintenant les écosystèmes des zones humides urbaines avec, à la clef, une perte de l’habitat et des espèces, la pollution de l’eau, la réduction des ressources d’eau et une contribution aux changements climatiques. Ces impacts modifient les écosystèmes des zones humides dans les limites des villes et sur des distances considérables, aussi bien en amont qu’en aval.

Ce que fait la Convention

Depuis la résolution adoptée récemment par Ramsar, Les zones humides et l’urbanisation, la Convention collabore avec différentes organisations telles que ONU-HABITAT et la Convention sur la diversité biologique pour élaborer des orientations sur la gestion durable des zones humides en milieu urbain et périurbain.

Que faut-il faire encore?

La Convention continuera d’élaborer des orientations en collaboration avec d’autres acteurs importants du milieu urbain et à les diffuser aussi largement que possible à toute une gamme de publics, y compris les urbanistes et les gestionnaires, en les incitant à changer leur perspective sur les zones humides pour admettre que celles-ci sont une source essentielle de solutions en milieu urbain.

Berges fluviales en milieu urbain en Chine
Photo: iStockPhoto

Pour renforcer la sensibilisation des citadins aux écosystèmes des zones humides et à leurs valeurs, les communautés locales peuvent installer des centres d’accueil des visiteurs et d’éducation aux zones humides dans les zones humides urbaines et périurbaines et en particulier ds les Sites Ramsar qui s’y trouvent.

Les collectivités locales et les élus, notamment les maires, et en particulier les maires de villes qui ont accueilli des sessions de la Conférence des Parties contractantes à la Convention de Ramsar et qui possèdent des zones humides urbaines et périurbaines peuvent se connecter à Convention on Biodiversity initiative on cities and biodiversity.

Les municipalités peuvent planifier la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides, et évaluer les effets directs et indirects de l’urbanisation sur les zones humides qui se trouvent à l’intérieur ou à l’extérieur des limites de leur juridiction. Les élus locaux doivent préserver ou renforcer la fonctionnalité écologique des zones humides urbaines et périurbaines et les protéger contre les effets négatifs de la consommation urbaine de produits des zones humides qui ne cesse d’augmenter et contre la dégradation des services écosystémiques.


Semaine mondiale de l’eau 2011 : L’eau dans un monde en voie d’urbanisation

Chaque année, pendant la Semaine mondiale de l’eau, Stockholm, Suède, devient le lieu où convergent les questions relatives à l’eau au niveau du globe. Le thème de la réunion d’août 2011 était « L’eau dans un monde en voie d’urbanisation ».  De nombreuses sessions ont démontré à quel point il importe de planifier, de manière intégrée, la gestion de l’eau et l’urbanisation. Différents thèmes ont été abordés, notamment la production alimentaire, la gestion des crues, la réduction des risques de catastrophe, la santé humaine et la production d’énergie.

Avec l’aide de l’International Water Management Institute (IWMI), Ramsar a organisé une réunion sur le 40e anniversaire, avec des exposés de l’IWMI, de l’UICN, de Conservation International et du Partenariat global pour l’eau. Les exposés ont été suivis d’une discussion plénière ouverte. Plusieurs points ont été mis en évidence, aussi bien dans les exposés que dans les discussions qui ont suivi, notamment l’importance :

  • de considérer les zones humides comme une infrastructure naturelle de gestion de l’eau pouvant apporter des solutions à des problèmes liés à l’urbanisation tels que l’assainissement, la gestion des risques d’inondation et l’approvisionnement en eau;
  • de rechercher des résultats multifonctionnels et de tenir compte des services écosystémiques des zones humides qui amélioreront le bien‑être de nombreux secteurs différents de la société;
  • de garantir que la gestion pleinement intégrée des ressources en eau est une priorité de sorte que les incidences des décisions sur les zones humides et l’eau n’aient pas de conséquences négatives sur la société ou la biodiversité.



La Résolution Ramsar X.27, Les zones humides et l’urbanisation

À la COP10 de Ramsar, les Parties contractantes ont adopté la Résolution X.27 Les zones humides et l’urbanisation [PDF]. Cette Résolution note que les « zones humides urbaines » sont des zones humides qui se trouvent à l’intérieur des limites des villes et autres conurbations et que les « zones humides périurbaines » sont les zones humides situées à proximité d’un milieu urbain, entre la banlieue et les zones rurales, et reconnaît que les zones humides situées en milieux urbain et périurbain peuvent apporter de nombreux services écosystémiques importants à la population tels que le traitement des eaux usées.

La Résolution note également le rôle important que les zones humides urbaines et périurbaines peuvent jouer auprès des communautés urbaines, en matière de communication, éducation, sensibilisation et participation dans le contexte des zones humides, ainsi que la valeur de l’établissement de centres pédagogiques et d’accueil des visiteurs dans ces lieux; et elle ajoute que les zones humides urbaines et périurbaines remplissent des fonctions importantes en améliorant le milieu local, qu’elles offrent une protection aux communautés qui les peuplent grâce à l’effet tampon des zones humides fluviales et côtières et au rôle des zones humides dans la réduction des impacts associés à la variabilité climatique.

L’urbanisation et les zones humides, vues depuis Central Park, New York
Photo:iStockPhoto

La Convention de Ramsar est préoccupée par le fait que de nombreuses zones humides en milieux urbains et périurbains sont dégradées ou en train d’être dégradées par l’empiètement des populations du voisinage, la pollution, la gestion peu responsable des déchets, le remblayage, et autres facteurs, ainsi que par le fait que toutes ces activités ont aussi bien diminué les services écosystémiques qu’apportent les zones humides urbaines qu’altéré la reconnaissance de leur valeur et de leur importance par les décideurs et par les communautés urbaines.


Quelles autres ressources contiennent des informations sur les zones humides et l’urbanisation?

Ramsar et Habitat ont collaboré dans le cadre d’un atelier d’experts afin d’identifier des questions concernant à la fois les zones humides, la biodiversité et l’urbanisation. Les résultats de l’atelier sont publiés ici. [PDF]

Les membres du Groupe d’évaluation scientifique et technique Ramsar ont contribué à la production d’un rapport d’Habitat intitulé « Supporting Local Action for Biodiversity: The Role of National Governments ». Le rapport comprend de nombreuses études de cas sur les meilleures pratiques, y compris plusieurs exemples concernant des zones humides et il est publié ici.

Ramsar a collaboré avec le Conseil international pour les initiatives économiques locales (ICLEI) afin d’améliorer la connaissance sur les questions relatives aux zones humides en milieu urbain. L’ICLEI a fourni des orientations approfondies en vue d’améliorer la biodiversité dans les villes. Vous pouvez y avoir accès ici.

Consultez le rapport « Urban Development, Biodiversity and Wetland Management Case Study: East Kolkata Wetlands, India » [PDF] par Ritesh Kumar de Wetlands International (Ritesh Kumar est membre du Groupe d’évaluation scientifique et technique Ramsar).

Zones humides urbaines dans le nord de l’Espagne, article Ramsar de 2009.

Back to top
Suivez-nous sur :      
Prix Ramsar

La Convention aujourd'hui

Nombre de » Parties contractantes : 168 Sites sur la » Liste des zones humides d'importance internationale : 2187 Surface totale des sites désignés (hectares) : 208.608.257

Secrétariat de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suisse
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail : ramsar@ramsar.org
Carte : cliquez ici

Devenez membre du Forum Ramsar