Les zones humides font partie du cycle du carbone – ne les détruisons pas

Use this message with our 40th logo. Download


En quelques mots

Les zones humides ont un rôle fondamental à jouer dans le cycle du carbone et, partant, dans l’atténuation des changements climatiques mais elles aident aussi les populations à s’adapter à ces changements. Les tourbières ne couvrent que 3 à 4% des terres émergées de la planète mais sont reconnues comme d’importants puits de carbone qui stockent 25 à 30% du carbone dans les écosystèmes terrestres, soit deux fois plus que les forêts du monde; leur drainage et leur transformation pour d’autres usages sont d’importantes sources d’émission. Il est de plus en plus clair que d’autres zones humides – comme les mangroves et les marais salés – jouent également un rôle important dans le stockage du carbone.


Ce que fait la Convention

La résolution de Ramsar intitulée Les changements climatiques et les zones humides apporte suffisamment d’informations sur l’impact potentiel de nombreuses solutions d’adaptation ou d’atténuation pour les écosystèmes de zones humides. Avec le Fonds Danone pour la nature du Groupe Danone et l’UICN, Ramsar a mis sur pied un mécanisme de financement des compensations carbone pour réduire ou compenser des émissions de gaz à effet de serre au moyen de projets de restauration des zones humides. Cette méthodologie est conforme aux principes et pratiques de la Convention de Ramsar et pourrait se révéler un outil précieux pour la restauration des tourbières, des mangroves et peut-être d’autres zones humides.


Que faut-il faire encore?

Il est impératif que les zones humides pouvant stocker beaucoup de carbone restent intactes – et que les zones humides dégradées soient restaurées, en particulier celles qui servent de puits de carbone et celles qui peuvent aider les populations à s’adapter aux changements climatiques.

Quoi de neuf? Restaurer les zones humides pour reconstituer les stocks de carbone

Atténuer les changements climatiques ne concerne pas seulement les forêts – beaucoup de zones humides transforment, capturent (piègent) et stockent de grandes quantités de carbone dont une grande partie (contrairement à ce qui se passe pour les forêts) est stocké à l'intérieur du sol et dans les sédiments. Pour certaines, comme les tourbières, il y a un équilibre entre piégeage et libération; pour d'autres, en particulier les mangroves côtières et les marais salants couverts de végétation, une fois que le carbone est stocké dans le sol il y reste à long terme. Ce rôle en matière de stockage du carbone est une incitation forte à maintenir nos dernières zones humides en bon état car leur dégradation ou leur destruction libère le carbone stocké dans l'atmosphère.

Mais nous avons déjà endommagé et détruit beaucoup de nos zones humides de sorte que l'accent est mis de plus en plus sur leur restauration pour reconstituer les stocks de carbone et sur l'utilisation de cette restauration sur les marchés de compensation du carbone. Cet aspect, en particulier pour les mangroves, est l'objectif du Fonds Danone pour la nature, une initiative de Ramsar, de l'UICN et du Groupe Danone lancée en 2008. En 2009, un atelier d'experts a établi les approches et les questions essentielles à considérer pour obtenir des compensations de carbone par la restauration des zones humides [lien vers le rapport ici] et a souligné que toute restauration de ce type doit comprendre la fourniture aux populations de co-avantages socio-économiques issus de toute la gamme des services écosystémiques de ces zones humides.


Boisement et reboisement d'habitats de mangroves dégradés

Mise au point dans le cadre du Fonds Danone pour la nature, une première méthodologie à grande échelle pour la restauration (boisement et reboisement) des mangroves a été approuvée en 2011 par le Mécanisme pour un développement propre du Protocole de Kyoto de la CCNUCC. Télécharger la méthodologie ici [PDF].

« La destruction et la dégradation des habitats côtiers libère d'énormes quantités de carbone dans l'atmosphère et détruit les moyens d'existence » déclare le professeur Nicholas Davidson, Secrétaire général adjoint de la Convention de Ramsar sur les zones humides. « La restauration bien conçue et bien appliquée ainsi que la gestion de ces écosystèmes vitaux apporte des avantages extrêmement tangibles aux communautés locales dans les pays tropicaux et augmente la capacité de stockage du carbone de ces systèmes. »

Bringing Life Back to the Bogs


La Royal Society for the Protection of Birds (RSPB) d’Écosse a publié une nouvelle brochure “Bringing Life Back to the Bogs” [PDF] qui résume les vastes travaux de restauration des tourbières dans la réserve naturelle de Forsinard Flows dans le Flow Country, la tourbière-couverture la plus vaste du monde. La RSPB a également publié un nouveau rapport sur sa politique “Realising the Benefits of Peatlands: Overcoming policy barriers to peatland restoration”. [PDF]

Alors que les changements climatiques et l’appauvrissement de la biodiversité suscitent des craintes pour l’environnement mondial, l’importance considérable des tourbières est largement reconnue. Depuis longtemps, la RSPB s’est fait le champion des tourbières et, au cœur de son travail au Royaume-Uni, se trouve l’immense projet de conservation du Flow Country. Le travail de la RSPB à Forsinard met en relief le spectacle sauvage exceptionnel offert par ces tourbières et démontre les immenses avantages de la conservation de la biodiversité pour des services clés tels que le stockage du carbone.

Pour télécharger la brochure et le rapport intégral, ou pour d’autres informations sur notre travail dans les tourbières, rendez-vous sur le site Web de la RSPB : www.rspb.org.uk/

Voir aussi des informations sur le Site Ramsar de Caithness & Sutherland Peatlands au Royaume-Uni,ici.

Back to top
Suivez-nous sur :      
Prix Ramsar

La Convention aujourd'hui

Nombre de » Parties contractantes : 168 Sites sur la » Liste des zones humides d'importance internationale : 2187 Surface totale des sites désignés (hectares) : 208.608.257

Secrétariat de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suisse
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail : ramsar@ramsar.org
Carte : cliquez ici

Devenez membre du Forum Ramsar