Protocole de coopération entre le Groupe Danone et la Convention de Ramsar, mars 2004

24/03/2004

Lamentablemente, no hay versión en español de este documento

Protocole de coopération

Dans le cadre du projet
"Les chemins de l'eau pour l'homme et la biodiversité"
soutenu par le Fond Danone Evian pour l'eau,

et en collaboration avec le programme "Eaux vivantes "
soutenu par le WWF International, le Fond Mondial pour la Nature,

Le Groupe DANONE et la Convention de RAMSAR sur les zones humides d'importance internationale, en collaboration avec le WWF International, ont décidé d'intensifier leurs efforts en faveur du programme:

Agir de la montagne à la mer
pour la protection de la ressource et de la qualité de l'eau



Exposé des motifs

La Convention internationale sur les zones humides, adoptée à Ramsar en Iran, en 1971, est un traité intergouvernemental signé par 138 pays qui a pour mission de favoriser la conservation et l'utilisation rationnelle des zones humides par des mesures prises au plan national et par la coopération internationale. Depuis sa création, 1369 zones humides d'importance internationale ont été désignées dans le monde couvrant au total une superficie de plus de 119 millions d'hectares. Il s'agit là d'un des moyens de parvenir au développement durable dans le monde entier tout en tenant compte de la santé et du bien-être des peuples.

Les zones humides, c'est à dire les marais, les tourbières, les retenues d'eau naturelles de plaines et d'altitude... jouent un rôle fondamental pour la préservation des ressources en eau et de leur qualité car elles filtrent l'eau de pluie, l'épurent et alimentent les nappes souterraines. Mais ces zones disparaissent de la planète ou se dégradent en raison de la pression humaine qui s'exerce sur elles, en particulier la pollution causée par les rejets domestiques, agricoles et industriels. Cette dégradation des zones humides se fait aussi et surtout parce que nous méconnaissons leur importance dans la production de l'eau pure dont nous avons besoin.

La protection des ressources et de la qualité de l'eau, qu'elle se fasse au profit de l'homme ou de la nature, est devenue un enjeu majeur pour l'avenir de la planète. Cette protection est nécessaire pour maintenir la diversité biologique mais aussi et surtout pour satisfaire les besoins en eau des populations, chaque jour plus importants du fait de la croissance démographique et du développement économique.

Dès 1998, le Groupe Danone, en tant que Groupe alimentaire mondial particulièrement concerné par la question de la protection des ressources en eau, a décidé, avec la Société des Eaux Minérales d'Evian, l'une de ses branches, de soutenir la Convention de Ramsar en partenariat avec le Conservatoire du littoral et des rivages lacustres, le Ministère français de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement, le Ministère français des Affaires Etrangères, le Fonds Français pour l'Environnement Mondial et la ville d'Evian. Le Groupe Danone et la Société des Eaux Minérales d'Evian, après avoir soutenu un premier programme entre 1998 et 2002 ont décidé de poursuivre leur action en faveur de la Convention de Ramsar en lançant un nouveau programme 2003-2006 et en créant à cet effet le "Fonds Danone Evian pour l'eau" d'un montant de un million d'euros.

En 2000, dans le cadre de la campagne "Eaux vivantes", le WWF et Evian organisaient un symposium sur la protection des zones humides d'altitude qui a contribué à l'élaboration de la résolution VIII.12 adoptée par les pays membres de la Convention de Ramsar à Valencia (Espagne) en 2002 :

"... les zones humides de montagne et de haute altitude jouent un rôle particulièrement important, du fait qu'elles captent et retiennent les eaux de pluie et/ou les eaux de fonte des neiges et des glaces, lalibérant progressivement ultérieurement et jouant ainsi le rôle de fournisseurs et régulateurs d'eau pour des bassins hydrographiques entiers et que beaucoup de systèmes de zones humides de ce genre fournissent aussi des sources durables d'eau minérale qui, dans certains cas, ont une importance économique nationale et internationale ... "

Cette association très fructueuse permet d'envisager dans le cadre du nouveau programme une collaboration plus importante pour contribuer à développer la coopération transfrontalière entre les sites Ramsar dans les grands massifs montagneux et le long des grands fleuves de la planète.

Objectifs de la coopération

L'objectif de la coopération est de développer, parmi les sites Ramsar désignés dans le monde, la coopération transfrontalière et internationale dans des zones géographiques clés pour les ressources en eau. Cette coopération concerne tous les niveaux de responsabilité dans le domaine de l'application de la Convention de Ramsar, que ce soit sur le plan politique, administratif ou scientifique et technique.

Le programme "agir de la montagne à la mer pour la protection de la ressource et la qualité de l'eau", a pour objectif de promouvoir la protection des zones humides dans le monde. Il sert à soutenir des projets de protection et de gestion durable des ressources et de la qualité de l'eau, pérennisant ainsi les efforts accomplis par la Convention de Ramsar dans ce domaine depuis 1998.

Le présent protocole concerne quatre actions entreprises dans le cadre de ce programme en collaboration avec le programme "Eaux vivantes" soutenu par le WWF International, le Fonds mondial pour la nature, dans les zones géographiques et les pays suivants:

Amérique du Sud

Coopération au sein de la région des Paramos dans le nord des Andes.
Ce programme est mis en œuvre avec la contribution du WWF Colombie.
Cette action concerne les sites du Pérou, de la Colombie, de l'Equateur et du Venezuela.

Afrique de l'ouest

Coopération au sein du bassin du fleuve Niger.
Ce programme est mis en œuvre avec la contribution du WWF Afrique de l'ouest.
Cette action concerne les sites de la Guinée, du Mali, du Burkina Faso, du Nigeria, du Bénin, de la Côte d'Ivoire, du Niger, du Tchad et du Cameroun.

Asie centrale

Coopération au sein de la région Himalaya.
Ce programme est mis en œuvre avec la contribution du WWF Inde.
Cette action concerne les sites de l'Inde, de la Chine, du Bhoutan, du Pakistan et du Népal.

Asie du Sud Est

Coopération au sein du bassin du fleuve Mékong.
Ce programme est mis en œuvre avec la contribution du WWF Chine, du WWF Thaïlande et du WWF Indochine.
Cette action concerne les sites de la Chine, de la Birmanie, de la Thaïlande, du Laos, du Vietnam et du Cambodge.

Durée du programme

Le programme de coopération est établi pour une durée de trois ans sur la période 2004 - 2006.

Financement du programme

Le coût du programme est évalué à 250.000 Euros. Le programme d'actions est financé conjointement par le WWF International et le Fonds Danone Evian à parts égales.

Mise en œuvre du programme

Le WWF International est chargé de mettre en œuvre le programme d'actions sous la direction de la Convention de Ramsar et en coordination avec le Comité de pilotage du Fonds Danone Evian.

Pour Le Groupe Danone
Franck Riboud,
Président Directeur Général
Pour La Convention de Ramsar,
Peter Bridgewater,
Secrétaire Général
Pour Le WWF International,
Jamie Pittock,
Directeur du programme "eaux vivantes"

[Paris, le 22 mars 2004]

From left: Jamie Pittock, Franck Riboud, Peter Bridgewater

Address by Peter Bridgewater (English)

Back to top
Síganos 
Premio Ramsar

La Convención hoy

Número de » Partes Contratantes: 168 Sitios designados para la
» Lista de Humedales de Importancia Internacional: 2187 Superficie total de los sitios designados (hectares): 208 608 257

Secretaría de Ramsar

Rue Mauverney 28
CH-1196 Gland, Suiza
Tel.: +41 22 999 0170
Fax: +41 22 999 0169
E-Mail: ramsar@ramsar.org
Abrir mapa

Suscríbase a Ramsar Forum